Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

Cela va faire un an que la nouvelle équipe municipale est en place. Aujourd’hui les administrés qui ont adhéré à l’association «L’Observatoire de Castelmaurou » ont décidé, par cette information, « entre les lignes », d’éclairer les habitants sur l’évolution et la gestion des affaires de la commune, en toute objectivité.

 

 

 

LA CRECHE INTERCOMMUNALE

 

Est-ce le contenu de l’article ci-contre, paru en 1ère page du journal intercommunal « Les Coteaux de Bellevue » de décembre 2008, qui a provoqué sa distribution si tardive (mars 2009) ? Certes il ne va pas dans le sens des arguments avancés dans le bulletin municipal paru en début d’année.

 

Désinformation ou censure ?

 

Mais pourquoi avoir abandonné le projet initial ?

Le projet de crèche à Castelmaurou, initié par la précédente municipalité et porté par la Communauté de Communes des Coteaux Bellevue (qui a la compétence « petite enfance ») était bouclé avant les élections (terrain acquis, permis de construire déposé, subventions obtenues). Il répondait en tout point aux nouvelles normes et aurait pu recevoir dès le 31mars 2009, 24 enfants de 3 mois à 3 ans.

Il respectait d’autres modes d’accueil de la petite enfance comme les assistantes maternelles, laissant ainsi aux parents un libre choix. Son financement était assuré par la Communauté de Communes et il était subventionné à 80 %.

 

Alors pourquoi renoncer à un projet abouti pour un autre, pour le moins incertain, au mieux finalisé en 2011 et 18 fois plus élevé ? Qu’en pensez-vous ?

 

Projet initial dont le permis de construire est validé depuis le 21 mars 2008 Nouveau projet que l’actuelle municipalité a substitué à l’ancien sans réelles motivations

Coût de la crèche 1 000 000

achat d’une maison 400 000 €
Subventions 800 000 €

Achat d’un terrain avec piscine à

combler pour faire des parkings (1) 80 000 €

Participation Communauté de communes 200 000 € Travaux de mise aux normes 300 000 €
 

Subventions (2) 40 000 €

Coût pour Castelmaurou (1/5ème):
40 000 €

Coût pour Castelmaurou (3):
740 000 €

Le terrain du projet initial avait été acquis par la municipalité précédente à l’euro symbolique mais uniquement dans la perspective de l’implantation d’une crèche (c’est inscrit en toutes lettres dans l’acte de cession passé entre le lotisseur et la commune et validé par le contrôle de légalité de la Préfecture). Si l’objectif initial n’était pas respecté, cette cession pourrait être remise en cause.

(1) Ce chiffre est une estimation. (2) Subventions éventuelle (la commune n’ayant pas la compétence « petite enfance »). (3) C’est une estimation basse.

Par ailleurs il faut ajouter à cette somme l’engagement pris par la commune d’une mise aux normes de l’actuelle crèche associative (donc indépendante de la mairie), soit environ 200 000 €, à fonds perdus puisque le bâtiment est privé.

Gabegie ou prise d’intérêts particuliers

 

Actuelle crèche dans l'impasse
Sortie très dangereuse, route de Lapeyrousse Fossat
 Entrée du projet rejeté par la Mairie Nouveau chemin du Rouquet, élargi vers la pharmacie

 

 

CLAE-CLSH 

  Tous les tarifs ont augmenté. Par ailleurs, un coût supplémentaire de 2 € est imposé aux parents dont l’enfant reste entre 12h et 14h dans l’établissement les mercredis où il y a classe. Cette somme s’ajoute bien évidemment au prix de la cantine. Surcoût moyen annuel par enfant : 75€.

Pourquoi cette contrainte financière nouvelle ?


 

AGENDA 21 

(Nouveaux modes de construction, de transport, d’énergie, répondant au développement durable.)

 

Après avoir annoncé à la presse (La Dépêche du 26 septembre 2008) sa décision de « lancer un agenda 21 dans la commune », la municipalité récidive dans son bulletin municipal de décembre 2008 en proclamant que « Castelmaurou souhaite le développement durable pour toutes les générations et créer son propre agenda 21 ».

En fait, c’est l’équipe municipale précédente qui, par une délibération du 12 septembre 2007, avait adopté à l’unanimité le principe de l’adhésion à l’Agenda 21. Dans cet esprit, elle avait mis en place le tri sélectif dans l’ensemble des bâtiments communaux et Groupe Scolaire et avait décidé de rendre la place de la Mairie aux piétons tout en aménageant de nombreuses places de parking à proximité immédiate.

Peu après les élections, la réouverture de cette place aux voitures a entraîné sa dégradation. Peut-on dire que cette décision s’inscrit dans le cadre de l’Agenda 21 et de la préservation du cadre de vie ?

Quel gâchis de l’argent public !

 

 

Initialement
Pendant les travaux

 Une fois rénovée  Après réouverture à la circulation...

LES CHIFFRES PARLENT

 

Dans la Dépêche du midi du 11 mars 2008, la nouvelle municipalité déclarait : « en termes de finances, les voyants sont dans le rouge ». Quelques jours après, la trésorerie de Balma rétablissait la vérité. Les comptes étaient parfaitement sains. D’ailleurs, dans le journal communal n°2 de décembre 2008, page 6, la municipalité elle-même le confirme : à la clôture de l’exercice 2007 le solde est positif, en fonctionnement de 642 734,80€, et en investissement de 393 785,29 €.

Pourquoi cette calomnie, cette contradiction ? Incompétence, incohérence ?

 


EQUIPE CLAUDE GIUSTI   EQUIPE MAGALI SCHARDT  
MAIRE 1379.61 € MAIRE 1382.57 €
ADJOINT 1 542.02 € ADJOINT 1 526.87 €
ADJOINT 2 542.02 € ADJOINT 2 526.87 €
ADJOINT 3 542.02 € ADJOINT 3 526.87 €
ADJOINT 4 542.02 € ADJOINT 4 526.87 €


ADJOINT 5 526.87 €


ADJOINT 6 526.87 €
CONSEILLER DELEGUE 1 253.51 € CONSEILLER DELEGUE 1 190.57 €
CONSEILLER DELEGUE 2 253.51 € CONSEILLER DELEGUE 2 190.57 €
    CONSEILLER DELEGUE 3 190.57 €
    CONSEILLER DELEGUE 4 190.57 €
 TOTAL  4054.71 €
TOTAL 5306.07 €
Soit une différence annuelle de 15016,32€

 

15 016,32 € par an, c’est le surplus des indemnités versées aux nouveaux élus, du fait de la multiplication des postes d’adjoints et des conseillers délégués : 7 dans l’équipe précédente, 11 dans la nouvelle. En 6 ans, à indemnité constante, ce seront 90 097,92 € qui auraient pu être employés à des fins plus utiles.

S’agissait-il de flatter quelques égo ?

 

+ 7,14 % et + 5,44% ce sont les augmentations respectives de la redevance assainissement pour la part variable et la part fixe.

 

+ 2% d’augmentation en 2008 sur tous les impôts locaux dès l’installation de la nouvelle équipe.

Où sont les engagements pris pendant la campagne électorale ?

 

INTERCOMMUNALITE

 

774,73 € brut par mois d’indemnités supplémentaires pour la Maire qui a sollicité un poste de vice-présidence à la Communauté de communes.

Est-ce le prix du renoncement aux volontés affirmées à maintes reprises de quitter cette structure ?

 

Il semble que oui puisque la municipalité de Castelmaurou fait toujours partie de la communauté de communes. C’est tant mieux, mais pourquoi alors ne pratique-t-elle pas le jeu de l’intercommunalité ?

Quelques exemples : le journal intercommunal paru début janvier dans les autres communes et qui vient seulement d’être distribué à Castelmaurou, l’abandon du projet intercommunal de construction de la crèche, l’opposition systématique ou l’indifférence en conseil communautaire des représentants de la commune, le refus d’un téléthon commun, le refus de tirer le feu d’artifice à l’école de Castelmaurou, pourtant budgétisé par la communauté de communes, et qui avait réjoui en 2007 les enfants des groupes scolaires des cinq villages.

Aujourd’hui 90% des communes sont regroupées en intercommunalité. C’est donc bien une nécessité en ces temps où l’Etat transfère de plus en plus de compétences au plan local. L’ancienne équipe avait, pour ces raisons, adhéré à la Communauté des Coteaux Bellevue. Le rapport Balladur qui vient de paraître insiste d’ailleurs sur le fait qu’il ne doit plus y avoir de communes isolées. Seule la municipalité de Castelmaurou ne l’aurait pas compris ?

Que se cache-t-il derrière cette hypocrisie ?

 

Une dernière réflexion qui nous afflige, c’est l’image déplorable que donne, de notre village, la municipalité actuelle au travers de ses relations avec les différentes instances administratives ou politiques. Un seul exemple : le nombre important de délibérations invalidées par la Préfecture. (cf comptes-rendus des conseils municipaux).

 

 

 

On ne vous dit pas tout !

 

Alors lisez « entre les lignes » et rejoignez l’association

« L’observatoire de Castelmaurou »

 

 

 

observatoire.castelmaurou@gmail.com

Partager cette page
Repost0