Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

Un permis de construire en deux mois…c’est « parfois » possible !

 

C’est en tous cas un record pour ce permis de construire déposé le 9 juin 2009 sous le n° PC 031 117 09 T0031 par la Société Civile Immobilière du Fort, chemin de Rebel à Castelmaurou et délivré le 21 août 2009 par la municipalité.

C’est un record quand on sait qu’il s’agit d’un permis déposé l’avant veille de l’été pour la construction d’une crèche privée, bâtiment recevant du public, et qui nécessite je pense, une multitude d’autorisations.

Après cela, qui pourra encore se plaindre des lenteurs des administrations et autres institutions chargées de donner leurs autorisations et avis … !

Espérons que tous les particuliers seront aussi vite et aussi bien servis lors du dépôt d’un simple permis de construire pour une habitation ou une addition de construction.  CP

  Quelle garantie de viabilité pour une crèche privée ? 

Qu’adviendra-t-il de l’actuelle crèche associative privée, existant sur la commune, et qui devrait occuper les locaux construits par un privé, si elle venait à connaître des difficultés financières ?

Je crois en effet savoir que la crèche privée actuelle ne boucle son budget que grâce à diverses subventions.

Or le projet de crèche initialement élaboré par la Communauté de Communes des Coteaux Bellevue et rejeté par la municipalité de Castelmaurou bascule aujourd’hui sur la commune de Montberon ravie de recevoir cette structure. Je suppose que les subventions vont suivre ce nouveau projet intercommunal plutôt que d’aller sur une crèche privée.

Sans aide, la crèche privée ne pourra donc plus fonctionner et il ne nous restera plus qu’à emmener nos enfants dans les villages voisins de la communauté de communes. Bravo !

Merci de me répondre. PM



 Paroles, paroles, paroles

               

Lors des vœux présentés par Mme la Maire de Castelmaurou début janvier 2009, (cf la Dépèche du Midi du 14 janvier), le 1er magistrat de la commune, comme elle aime à se présenter souvent, a fait un certain nombre de promesses pour 2009 :

- le branchement effectif en 2009, à la station dépuration, de 49 foyers du chemin de Moutou. Rien n’a été fait à ce jour.

- le restaurant scolaire est bien lancé mais le projet a été initié en 2007.

- les travaux du carrefour de Lourmet : ils sont réalisés mais là encore il s’agit d’un dossier engagé avant 2008.

- la rénovation de la crèche associative appartenant à un privé : rien n’a été fait et c’est par contre une autre crèche encore privée qui est construite par un particulier avec tous les risques de précarité possibles.

- une aire de jeu pour enfants : rien n’a été fait.

- l’amélioration du maillage routier et du stationnement : s’il s’agit de la mise en place du feu tricolore du lotissement du Rouquet, c’était en 2007. S’il s’agit de l’ouverture au stationnement de la place de la mairie aux automobiles alors que le parking aménagé en dessous est libre, bravo pour l’écologie !!!

La seule promesse tenue en 2009 est celle du refus, par la municipalité, de la construction de la crèche intercommunale. On eut préféré que cette promesse ne soit pas non plus tenue !

Dans ces conditions, vous comprendrez que pour la cérémonie des vœux 2010, je resterai à la maison…. LP

 

 

 

Courage fuyons :

Parmi les 22 conseillers municipaux, tous ne partagent pas la politique menée sur la commune par la Maire et « son conseiller ». Certains d’entre eux en effet se confient, à droite à gauche, des difficultés qu’ils ont à se faire entendre et, plus grave, à connaître des décisions prises sans aucune concertation.

Alors de deux choses l’une,

- ou les propos « balancés » par quelques élus sont faux et ils veulent se parer d’une bonne conscience vis à vis de l’opinion publique, alors qu’ils partagent le point de vue de la maire sur sa politique et sur sa façon d’agir ;

- ou ces propos sont sincères et alors il faudra m’expliquer, dans ce cas, pourquoi aucune voix ne s’élève dans les conseils municipaux.

La solidarité municipale n’est pas la complicité municipale, et quand on voit l’autoritarisme, le mot est faible, avec lequel la gestion de la commune est menée, on est surpris du silence officiel des élus, et notamment de ceux qui ne perçoivent aucune indemnité (ils sont 12), les 10 autres, on le comprend, étant peut être attachés à leur « pécule ». FC

 

 

Mégalomanie :

Les faits retracés par les papiers édités par l’association du Tennis Loisir de Castelmaurou sont consternants. Si l’on en croit les responsables de cette association et j’ai pu vérifier certaines affirmations, Mme le Maire a décidé de supprimer un club de tennis puisqu’elle veut lui interdire l’accès au court qu’il occupait depuis16 ans. J’ai cru comprendre que le motif invoqué était un prétexte et que les véritables raisons étaient ailleurs, qu’elles relevaient avant tout d’un règlement de compte.

C’est inadmissible en démocratie, c’est inadmissible quand on s’est les difficultés que l’on a pour trouver des bénévoles, c’est inadmissible quand on abuse de son pouvoir de police dans de telles circonstances.

N’y a-t-il pas mieux à faire que de déranger police municipale et Gendarmerie pour chasser d’un court de tennis, deux adhérents qui ne faisaient que jouer tranquillement au tennis.

Je regrette de ne pas pratiquer ce sport et je suis trop âgée pour l’apprendre, si non je serai venu occuper le court, mais sachez que je ne vous félicite pas Mme le Maire et votre attitude n’est pas digne de votre fonction. CJ
 

 

Lettres ouvertes de M. Jean-Claude BEKTA concernant le TLC:

 

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Lettre ouverte aux democrates et aux associations-bis p1 Lettre ouverte aux democrates et aux associations-bis p2 TCC TLC Bonjour a vous tous- bis


L'observatoire de Castelmaurou vous présente ci-dessous les documents envoyés par  l'association du Tennis Loisir de Castelmaurou:

 

 

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

observatoire_tlc_1.jpg observatoire_tlc_2.jpg


          

 


Tennis toujours :

Jusqu’à présent, deux clubs de tennis cohabitaient sans problème,
chacun avec sa spécificité, complétion et loisir.
Chacun était libre d’adhérer à l’un ou à l’autre d’entre eux.
Les deux clubs disposaient d’installations suffisantes pour la pratique du tennis. Alors pourquoi ce remue ménage de la municipalité depuis quelques mois ?

La mairie n’a-t-elle pas mieux à faire que d’utiliser la police pour surveiller l’occupation des courts, les employés municipaux n’ont-ils pas d’autres travaux que de renforcer la porte du court de tennis loisir pour empêcher toute intrusion, l’adjoint aux associations est-il indemnisé pour les dissoudre, dans ce cas, attention il risque de ne plus servir à grand-chose…

C’est vraiment lamentable de voir l’attitude de la municipalité sur ce problème qu’elle a créé de toute pièce et qui n’en est pas un, l’autre club ne s’étant manifesté. LT

Chantage aux subventions ?

 

J’ai appris que les élus ont exigé et obtenu du président des anciens combattants, un tarif réduit pour les repas des associations auxquels ils participaient. Si j’ai bien lu l’un de vos précédents journaux, au lendemain des élections, l’enveloppe de l’indemnité des élus a pourtant augmenté de 24,76% et, nouveauté, 3500 € ont été voté en 2009, au titre de frais de missions ! Cette mesure sera-t-elle appliquée à celles et ceux qui ne peuvent pas, faute de revenu, participer à ces repas ? CS

 

 

Unité de compostage des déchets verts

 

C’est bien connu, on fédère toujours sur les thèmes de la peur. Les termes des tracts municipaux relatifs à une possible implantation à Castelmaurou d’une compostière de déchets verts tels : « planter dans le dos une déchetterie », « poubelle du grand Toulouse »…occultent la discussion de fonds qu'il aurait été souhaitable d'avoir avec les responsables du syndicat chargé du traitement des déchets verts en développant les arguments pour ou contre.  Et puis pourquoi ce qui n'est pas bon pour nous serait bon dans une autre commune ?

Par ailleurs je suis choqué des propos comme «pas d'achat de nos terres par Décosset ». Que je sache, elles n’appartiennent pas à la commune et si l’agriculteur les vend, c’est qu’il ne souhaite plus les exploiter ou qu'il a ses raisons, personne ne l’a obligé. Va t-on  nous interdire d’acheter ou de vendre une maison, un terrain sous prétexte que cela ne plait pas ?
A propos d’agriculteurs, si certains ont certainement du mal à vivre de leur travail, d’autres ont un réel intérêt à conserver des terres pour toucher les primes européennes de la Politique Agricole Commune. Faites un tour sur le site www.telepac.agriculture.gouv.fr. Pour la période du 16/10/2007 au 15/10/2008, plus de 200 000 € ont été versés à des agriculteurs de Castelmaurou, dont sept se partagent à eux seuls 172 000 € (85% des primes). Les autres pour la plupart n’exploitent plus. AT

 

 Compte rendu de la Présidente de la Communauté de Commune sur le refus de crèche intercommunale par la Municipalité de Castelmaurou :
Cliquer sur l'image pour agrandir
compte_rendu_Presidente_CCCB_1.jpgcompte_rendu_Presidente_CCCB_2.jpg

 Délibération du Conseil communautaire du 9 novembre 2009:
Cliquer sur l'image pour agrandir
deliberation_1_CCCB_du_9_11_09.jpgdeliberation_2_CCCB_du_9_11_09.jpg
Partager cette page
Repost0