Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 09:34

Mme le maire, qui répond à l'Observatoire par le biais de la Dépêche du Midi du 19 octobre 2013, dit que contrairement aux allégations de notre association, nous avons bien reçu communication du permis de construire de la médiathèque demandé.

Elle « oublie » juste de dire, comme l'atteste le document ci-joint, que nous avions sollicité ce permis le vendredi 6 septembre, en nous rendant à la mairie pour en avoir copie. Il nous a été répondu, à ce moment là, qu'il serait prêt lundi 9 septembre. Le lundi en se présentant à la mairie, nous sommes informés qu'il sera envoyé par courrier.

C'est le 3 octobre 2013, au lendemain de la parution de l’article de l'association dans le journal, et quasiment un mois après notre demande, que nous avons enfin reçu copie de ce dossier. Coïncidence ?

L’Observatoire n’était donc pas en possession de ce document quand il s'est adressé au correspondant local de « la Dépêche du Midi » pour dénoncer ce comportement.

 

Question ? Pourquoi Mme le maire a attendu le 3 octobre pour nous envoyer ce permis de construire ? Pour empêcher le dépôt, par l'Association, d'un recours au tribunal contre ce projet de médiathèque, recours qui devait être formulé avant le 17 septembre. Malgré tout, le recours a été déposé dans les délais.

 

Quand à la prétendue information sur ce projet, de qui se moque Mme le maire ?

La « Dépêche du Midi » du 13 février 2013 rapporte « le 7 février 2013, Mme le Maire a présenté la future médiathèque assistée de l'architecte du projet qui a dévoilé le futur ensemble ». Ce même compte rendu, un peu plus loin, ajoute que, face aux intervenants présents à cette réunion « qui s'interrogeaient sur l’opportunité de ce projet »et qui mettaient l'accent sur d'autres priorités comme l'école, la crèche, l'assainissement, le maire a répondu « ce n'est pas le sujet du jour ».

Drôle de concertation ! Alors quand Mme le maire écrit que la municipalité a, depuis 4 ans, préparé ce projet en toute transparence, on a nettement l'impression de se faire berner.

 

Et encore, quand Mme le maire écrit que « la médiathèque répondra au besoin d'accès gratuit à la lecture publique...pour éviter que Castelmaurou devienne une ville dortoir et qu'elle participera au maintien des emplois du secteur économique ». De qui se moque Mme le Maire ! Ne disait-elle pas il y a peu que les frais de fonctionnement de cette structure seraient anodins puisqu'il serait fait appel à des bénévoles pour son fonctionnement. Cherchez l'erreur !

 

L'Observatoire de Castelmaurou, fort des très nombreux appuis qu'il reçoit, poursuivra sans relâche son action contre ce projet de plus de 1,3 M d'€ (hors aménagement et frais de fonctionnement) qu'i n'estime pas prioritaire.

L'OdC

L'art d’accommoder la vérité ….
Partager cet article
Repost0
27 septembre 2013 5 27 /09 /septembre /2013 09:51
Quelle  brochette d’élus !!!

Mercredi 25 septembre 2013 se déroulait à Montberon l’inauguration de la crèche intercommunale « au mont doudou » .De nombreux invités se pressaient aux côtés de Pierre Izard Président du Conseil Général et des représentants de différentes institutions et collectivités locales.

Pour Castelmaurou six élus avaient fait le déplacement : Mme Schart Mrs Dinse, Durand, Amigue Mmes Sudrié et Cots, tous heureux d’applaudir cette belle réalisation de la communauté des Communes des Coteaux Bellevue.

Surprenant cet engouement pour une crèche intercommunale mais probablement les prémices de la maladie d’Alzheimer !!

Rappelons-nous en 2008, lorsque ces mêmes élus et d’autres avaient pris en responsabilité les affaires de la commune : ils avaient trouvé dans leur corbeille le projet finalisé d’une crèche intercommunale prête à être construite pour 1 € symbolique à Castelmaurou. Qu’ont ils faits tous ces élus ?

Ils ont jeté au panier ce beau projet aux prétextes de : « pas réalisable,… pas assez de parking,.. trop dangereux,… trop éloigné du centre du village », que des « bons arguments » pour rejeter cette structure petite enfance décidée par la municipalité précédente.

Fi des finances de la communes ! Une crèche privée a été préférée à une crèche intercommunale avec les implications que l’on sait : le paiement d’un loyer exorbitant, un coût d’exploitation 2,5 fois plus élevé...

Conséquences pour combler le déficit de la crèche privée qui résulte de ce choix : versement d’une subvention prélevée sur le budget de l’intercommunalité à hauteur de 70 000 € en 2013 à laquelle les finances communales, c'est-à-dire nos impôts, contribueront pour un même montant afin de permettre à cette crèche de continuer à fonctionner.

Allez, en ce mercredi 25 septembre 2013, cette nouvelle crèche intercommunale avait retrouvé ses lettres de noblesse, tant mieux pour Montberon, tant pis pour Castelmaurou et « encore merci et bravo » à cette «brochette » d’opportunistes à la mémoire courte !...

RI

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 21:26
POUR UNE VISION DYNAMIQUE DE CASTELMAUROU DANS SON ENVIRONNEMENT

POUR UNE VISION DYNAMIQUE DE CASTELMAUROU DANS SON ENVIRONNEMENT

Gouverner c’est prévoir, c’est aussi déterminer des priorités.

 

A se focaliser sur « sa médiathèque », la mairie de Castelmaurou en a oublié une de ses missions essentielles :

Accueillir, dans les meilleures conditions possibles, nos enfants dans l’école.

 

La rentrée 2013, sous le signe d’ « algéco » est un recul indéniable.

Les dépenses liées à cette location engendrent un nouveau gaspillage financier : plus de 60 000 € sur trois ans.

De l’argent qui aurait été bien plus utile à la mise en place de projets pédagogiques, d’activités éducatives, à la prise en charge d’animations pour les enfants…

Après 1,3 million d’euros de dépenses pour la médiathèque (sans aucune garantie de subventions), cette nouvelle gabegie dans la gestion des deniers publics ne peut pas nous laisser indifférents

Bulletin special - Septembre 2013 - "alg'ecole" de Castelmaurou
PARTICIPEZ A L’EVOLUTION DE CASTELMAUROU, AU BIEN ETRE DE SES HABITANTS, REJOIGNEZ L’ASSOCIATION « L’OBSERVATOIRE DE CASTELMAUROU »
Partager cet article
Repost0
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 22:00

 smileys18.jpg  Après cette période estivale, la nouvelle équipe d’« Entre les Lignes » vous remercie de la confiance et du soutien que vous lui manifestez, confirmant ainsi le bien fondé de notre association l’« Observatoire de Castelmaurou ».

   A un peu plus de six mois des élections municipales, la mise en œuvre, par la municipalité actuelle, du projet de médiathèque particulièrement onéreux pour la commune, mérite une appréciation objective d’Entre les Lignes, conformément aux engagements pris par l’Observatoire lors de sa création en 2009.

 

MEDIATHEQUE

   Malgré le désaveu d’une grande partie des administrés de Castelmaurou, exprimé avec force lors de la pétition lancée en mai et juin dernier par l’Observatoire ( plus de 350 signatures), Mme le Maire persiste et signe puisque le permis de construire déposé par la Mairie de Castelmaurou en avril dernier a été validé en juillet par M. LOUPIAC adjoint à l’Urbanisme !!!

   Ce caprice du « premier magistrat de la commune » d’un montant HT de 1 300 000 euros, auxquels s’ajoutent les aménagements intérieurs, les frais de fonctionnement, le salaire de deux employés (environ 200 000€ annuels), les frais d’entretien, provoque, pour toute personne sensée, des interrogations légitimes sur la nécessité d’un tel investissement.

   La technologie, par le biais d’Internet et autres réseaux sociaux, est aujourd’hui suffisamment vulgarisée pour permettre au plus grand nombre d’entre nous d’avoir accès à une multitude d’information. 

   De plus, les subventions attendues du Conseil Général et de la DRAC ne sont pour le moment pas encore allouées et en cette période de restriction budgétaire, il est fort probable que cet équipement ne sera pas prioritaire. S’il devait en bénéficier, ce serait  à minima, bien loin des montants annoncés par la municipalité lors de la présentation très succincte du budget communal 2014. Par contre tout début de travaux avant l’obtention de subventions réduirait à néant ces dernières.

N’y a-t-il pas d’autres priorités ?

 

LE GROUPE SCOLAIRE MARCEL PAGNOL EN EST UNE !

   Pour l’Observatoire de Castelmaurou, la priorité du groupe scolaire est une évidence. L’augmentation de la fréquentation des enfants scolarisés en particulier en maternelle est une information connue et estimable suffisamment tôt pour anticiper l’incidence au moins une année avant, et prendre toutes les dispositions permettant une qualité d’accueil et d’enseignement.

   Ainsi, il aurait pu être évité d’ajouter à chaque rentrée scolaire un «  ALGECO »  dans l’urgence et de réduire, chaque année un  peu plus, l’espace extérieur indispensable aux différentes activités d’une école digne de ce nom.

   Mais là encore, on peut regretter le manque total d’anticipation de  l’équipe municipale en place et le peu d’information donnée ou masquée qui a contraint les parents d’élèves de Castelmaurou, à se manifester auprès des différentes instances et obtenir la création d’un poste d’enseignant supplémentaire.

   Avec l’évolution de la population de Castelmaurou ces dernières années, il était évident que la capacité d’accueil du groupe scolaire Marcel Pagnol allait être très rapidement saturée.

   Il était donc urgent de repenser complètement l’école avec les différents acteurs concernés. C’est le rôle d’une équipe municipale d’identifier ses priorités et l’on peut regretter que les élus en place ne l’aient pas fait.

   Rappelons pour mémoire :

-  les subventions inconsidérées versées aujourd’hui pour payer notamment le loyer d’une crèche privée alors qu’une crèche intercommunale était proposée à la commune pour un euro symbolique.

-  le million d’euros qu’aurait entrainé le changement d’intercommunalité demandé par la municipalité et que le Préfet a refusé après une ferme action de notre association

-  et bien d’autres dépenses insensées qui n’ont pas répondu aux attentes des Castelmaurousiennes et Castelmaurousiens.

   A l’aube des élections municipales, l’0bservatoire de Castelmaurou restera très attentif à toutes propositions et projets pour le devenir de la commune et poursuivra son action pour favoriser le bien être de ses administrés.

 

Pour l’Observatoire de Castelmaurou

La Présidente Nicole Loze

 

 

Partager cet article
Repost0
16 juin 2013 7 16 /06 /juin /2013 22:28

petit-journal-14_6_2013.jpgQuelques commentaires complémentaires à cet article paru dans " Le Petit Journal" du 14/6/2013

 

● Sur la sortie de la communauté demandée par l'ensemble de la municipalité,

- notre action a été un succès puisque le projet de la municipalité a été rejeté par la quasi totalité des maires de la commission en charge de ce dossier et retoqué par le M. le Préfet. Rappelons-nous que ce changement d’intercommunalité aurait coûté à Castelmaurou environ 1 000 000 €.

 

● Sur la médiathèque pour laquelle tous les élus ont voté, en 2012, la provision de 300 000€,

- au montant de la construction , il faut ajouter les frais annuels de fonctionnement.

- cet investissement compromettrait financièrement des investissements plus urgents : école, locaux sportifs et associatifs, assainissement, rénovation de la voirie…..

 

● Sur le déficit de la crèche associative privée que l'ensemble des élus a accepté alors qu'une crèche intercommunale était programmée,

- cette somme c’est le contribuable de Castelmaurou qui devra la financer au travers d’une aide intercommunale de 69 600 €/an qui devait prendre fin au 31 décembre 2012 et d’une nouvelle subvention de la commune de 80 000 € au moins /an.

 

● Un mot aussi sur le bilan financier de l'association qui n'est pas évoqué dans l'article,

- après le rapport d’activité voté à l’unanimité, c’est Pierre Caranicolas qui reçoit le quitus de l’ensemble des adhérents pour sa saine gestion des comptes de l’Association.

 Avec les membres du bureau, ancien et nouveau, je vous remercie, vous toutes et vous tous, les adhérent(e)s de l’Observatoire, pour la confiance accordée jusque là et vous demande de poursuivre cet engagement mené depuis cinq ans, sans relâche, avec pour seul et même objectif : préserver l’intérêt général de Castelmaurou sans esprit partisan mais avec la plus grande vigilance.

 

Pour l’OdC

CG

 

Partager cet article
Repost0
11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 09:00

LogoEntreLesLignes Mai 2013

POUR UNE VISION DYNAMIQUE DE CASTELMAUROU DANS SON ENVIRONNEMENT


La médiathèque…

 

Le 28 mars 2013 se tenait le conseil municipal chargé de voter le budget annuel et incluant la construction d’une médiathèque.

 

Dès la découverte de ce projet, il y a un an, notre association a clairement exposé les raisons qui auraient dû conduire la municipalité à renoncer à cette construction qui ne constitue pas une priorité pour la commune.

 

C’est sur ces bases que nous avons adressé le 13 mars 2013 une lettre ouverte aux élus municipaux en leur demandant de ne pas voter ce budget.

 

Notre détermination a été payante puisque 33 % des élus qui siègent encore au conseil municipal se sont ralliés à notre position.

Il convient de rappeler que ces mêmes élus avaient voté une provision de 300 000€ au budget 2012, pour la construction de cette même médiathèque.

 

Alors faut-il y voir une prise de conscience tardive… ? Un calcul politique… ?
L’avenir nous le dira.  
 

 

Une certitude cependant, aucun d’entre eux n’a, à ce jour, démissionné de son mandat de conseiller. Au regard de cette situation, ils auraient dû, pour le moins, demander à être dessaisis de toutes délégations ou représentations (adjoint, intercommunalité, syndicats des eaux, des ordures ménagères…) et abandonner par là même tous les émoluments liés à ces fonctions.

 

Quoi qu’il en soit, c’est aujourd’hui à Mme le Maire d’assumer les conséquences de cet état de fait.

 

Pour notre part, nous allons poursuivre notre travail d’information et de sensibilisation auprès des habitants de la commune.

 

Alors si, comme nous, vous considérez :

 

- Que la construction d’une médiathèque dont le coût est, à ce jour, estimé à 1,3 million d’euros, hors frais de fonctionnement, n’est pas une priorité,

 

- que cette construction inconsidérée hypothèquerait gravement les investissements futurs de la commune (école, équipements associatifs, sportifs…),

 

- que cette médiathèque est un projet précipité, bâti sans aucune concertation du milieu associatif et pour lequel aucune subvention n’est assurée à ce jour.

 

Si vous considérez aussi :

 

- qu’il est préférable de mutualiser une médiathèque à l’échelle de l’intercommunalité où de telles structures existent et auxquelles nous pouvons avoir accès,

 

- que la démocratie et la déontologie exigent qu’à moins d’un an du renouvellement des équipes municipales, une municipalité n’investisse pas dans un projet d’une ampleur telle qu’il compromet le budget communal et engage la prochaine équipe.

 

En un mot si vous pensez qu’il y a d’autres priorités pour notre village, signez et faites signer la pétition:


http://www.petitions24.net/la_mediatheque_nest_pas_une_priorite

Partager cet article
Repost0
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 21:48

intercom

La dépêche du midi du 9 avril 2013 apporte un démenti sans appel aux propos tenus par Magali Schardt, maire de Castelmaurou dans le journal communal paru fin mars.

 

En effet il y est écrit que : «  le projet préfectoral proposait que Castelmaurou et Rouffiac–Tolosan puissent rejoindre l’intercommunalité des coteaux du Girou ».

Or il n’en est rien, et comme l’indique la dépêche c’est « Magali Schardt qui avait exprimé fortement son vœu de quitter la CCCB pour rejoindre la communauté de commune des coteaux du Girou (C3G).». Ce n’est qu’à l’issue de « ce bras de fer contre le maire de Castelmaurou» que la CCCB a pu enfin sortir grandie de cette épreuve, d’autant que deux communes supplémentaires ont pu la rejoindre.

Les habitants de Castelmaurou apprécieront comment Magali Schardt, sans avoir pris conscience des conséquences, notamment financières, qu’un tel bouleversent aurait occasionné, a rejeté la responsabilité de son échec sur Monsieur le Préfet.

 

Cet article de la dépêche du midi est aussi une réponse objective à l’encart « élogieux » que Mme le Maire et son équipe ont bien voulu consacrer à notre association l’ « Observatoire de Castelmaurou » dans le dernier journal communal.

Les habitants de Castelmaurou jugeront ainsi que tous les propos que nous avons tenus dans le journal « entre les lignes », sont véridiques et vérifiables.

 

Il y a le dossier de l’intercommunalité bien sûr, pour lequel notre association est intervenue auprès des autorités compétentes, mais aussi les erreurs commises lors du refus de la crèche intercommunale, ou à commettre avec le projet de  médiathèque….

Une chose est plus terrible que la calomnie, c’est la vérité a dit Talleyrand.

Alors nous poursuivrons dans la vérité.

 

Toujours dans ce journal communal, l’article sur la crèche et l’interview avec le directeur de cette structure contredisent le débat consensuel du dernier conseil communautaire (cf fichiers ci-dessous) sur les difficultés financières de la crèche. On constate que les délégués de l’intercommunalité pour Castelmaurou, Magali Schardt (maire) et deux adjoints demandent une aide à la Communauté de Communes pour faire face au déficit de la crèche. Pourtant, en 2008 l’ensemble du conseil municipal en refusant la crèche intercommunale avait accepté la suspension de la subvention versée par la CCCB dès l’ouverture de la crèche intercommunale de Montberon, intervenue en 2012 !

 

Il est encore question dans le dernier journal communal du «  cinéma municipal  le Méliès ». Pour information le Méliès n’est pas un « cinéma communal » mais il fait partie de l’Association Loisirs Culture et Sports, au même titre que le photo club, le théâtre, le volley ou la couture, le tout animé par un ensemble de bénévoles.

Anecdotique, ce détail ? Oui, sauf s’il relève de l’ignorance ou d’une volonté de tromper.

 

Enfin et pour information, le journal de l’intercommunalité reçu il y a quelques jours, a été distribué, aux frais de la communauté des Coteaux Bellevue, par la poste. La municipalité avait refusé de le donner aux administrés en janvier comme l’ont fait les autres communes.

Pourquoi ? Peut être l’éditorial ne convenait-il pas à Mme le Maire ?

 

OdC

(Ce n’est pas une signature anonyme Mme le Maire, mais l’abréviation de l’Observatoire de Castelmaurou).

 

  • Extrait de la délibération de la CCCB du 09/11/2009:

deliberation_1_CCCB_du_9_11_09.jpgdeliberation_2_CCCB_du_9_11_09.jpg

  • Extrait de la délibération de la CCCB du 11/12/2012:

extrait delib cccb creche1extrait delib cccb creche2

Partager cet article
Repost0
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 21:40

LogoEntreLesLignes13 Mars 2013 N°11

POUR UNE VISION DYNAMIQUE DE CASTELMAUROU DANS SON ENVIRONNEMENT


Lettre ouverte aux élus de Castelmaurou


 

Mesdames Messieurs,

 

Le budget prévisionnel, voté en mars 2012, faisait état d’une provision de 300 000€ pour la construction d’une médiathèque.

Notre association, en novembre 2012, affirmait que ce projet n’était pas une priorité et s’avérait onéreux au regard de l’intérêt qu’il procurerait.

Le débat d’orientation budgétaire du 15 février dernier confirme malheureusement cette construction de 1,3 Million d’euros, hors aménagements et frais de fonctionnement…

 

D’ailleurs, de « débat », il n’y eut que le nom !

Nous maintenons que le développement de la commune nécessite des investissements prioritaires : classes supplémentaires, locaux associatifs, structures sportives…sans parler des travaux de voiries et trottoirs ou d’assainissement, pour lesquels rien n’a été fait depuis 5 ans.

Dès son début de mandat, la municipalité a commis de graves erreurs d’appréciation dans l’approche et la gestion des dossiers. Ces erreurs ont aujourd’hui de lourdes conséquences financières.

En 2008 par exemple, la municipalité a refusé la construction d’une crèche pourtant financée par l’intercommunalité. Résultat, un déficit chronique de 130 000€/an pour le fonctionnement de la crèche associative privée qu’elle a imposée.

 

Les finances publiques se doivent de servir des projets utiles à la commune.

Ce n’est pas le cas, une nouvelle fois, pour ce projet irréfléchi, inapproprié, cher, d’un coût de fonctionnement sous estimé, et qui ne recueille pas l’adhésion d’un grand nombre d’administrés.

 

En conséquence, par ce courrier, à quelques jours du conseil municipal, nous vous demandons de rejeter le budget prévisionnel 2013 s’il maintient ce projet.

 

Veuillez agréer, Mesdames, Messieurs, l’expression de notre considération distinguée.

 

Pour les membres de l’association l’Observatoire de Castelmaurou

Le Président, Claude Giusti

 

Nous vous invitons à assister au prochain conseil municipal qui traitera notamment du budget 2013.

Les séances du conseil municipal sont publiques, vous pourrez juger, par vous-même, de son fonctionnement.

 

Même si la mairie n’a pas affiché, dans les panneaux municipaux, la date et l’ordre du jour du dernier conseil municipal, vous pourrez trouver l’information à la porte de l’hôtel de ville, c’est une obligation.

Il devrait se tenir fin mars.

 

Rappel :

La liberté de la presse est l'un des principes fondamentaux de la démocratie. Il repose sur la liberté d'opinion, la liberté mentale et d'expression.

Et pourtant, le journal de la Communauté de Communes des Coteaux Bellevue, remis à la mairie de Castelmaurou en début d’année, n’a toujours pas été distribué par les élus.

 

Pourquoi ? La réponse est sur le blog d’« entre les lignes ».

 

Partager cet article
Repost0
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 11:01

small_In-20Business-20044-20Cs.jpg

Les propos qui m’ont été rapportés par plusieurs personnes présentes à la réunion pour la médiathèque convergent sur au moins un point : la méthode de concertation se résume à une réunion de propagande pour un projet ficelé.  Ces procédés ne sont pas dignes et des élus qui refusent la concertation et bafouent ainsi la démocratie ne le sont pas plus.

Après tout c’est quand même l’habitant de Castelmaurou qui va contribuer au financement de cette médiathèque. Alors pourquoi n’aurait-il pas son mot à dire et pourquoi ne tiendrait-on pas compte de son avis.

A ceux qui, présents à la réunion, ont entendu de la bouche même de Mme le Maire que « tout va bien à la crèche et qu’il ne faut pas croire ce qui est écrit sur les papiers », je livre ci-dessous l’extrait du conseil communautaire voté à l’unanimité et qui atteste du mensonge de Mme le maire lorsqu’elle tient ces propos. Sinon pourquoi avoir demandé à la CCCB, au nom de la crèche, une subvention pour 2013 d’un montant de 134 0000 € soit le double de celle accordée jusque là. 

      Extrait de la delibération n°53du 11 décembre 2012 : subvention 2013 accordée a l’association l’Envol

…Madame la Présidente rappelle à l’assemblée rappelle le contexte dans lequel cette délibération avait été prise suite au refus d’implantation d’une structure multi-accueil intercommunale à Castelmaurou par la commune de Castelmaurou.

La nouvelle crèche de Montberon ouvre ses portes le 1er janvier 2013 prochain. Il convient donc au conseil de statuer sur ce point.

Madame la Présidente pose au conseil communautaire deux questions :

1) La communauté de communes a-t-elle la capacité financière suffisante pour subventionner la crèche associative de Castelmaurou ?

Madame la Présidente indique que, avec l’entrée de la commune de Labastide St-Sernin au 1er janvier 2013 et l’adhésion de la commune de Rouffiac Tolosan prévue au 1er janvier 2014, le besoin en nombre de places de crèche va augmenter. En contrepartie, ces deux nouvelles communes apporteront une contribution financière aux coûts de fonctionnement de la CCCB...

Le conseil décide d’émettre un avis favorable au maintien d’une subvention à l’association L’Envol pour le fonctionnement de la crèche de Castelmaurou.

Avis favorable à l’unanimité...

2) A quelle hauteur la communauté de communes peut-elle continuer à subventionner la crèche de

Castelmaurou ?

Madame la Présidente rappelle à l’assemblée que la communauté de communes subventionne la crèche de Castelmaurou à hauteur de 69 600 € par an. Cette subvention est plus importante que le coût supporté par la CCCB pour le fonctionnement des trois structures publiques qu’elle gère.

Elle présente au conseil le tableau comparatif des coûts de fonctionnement entre la crèche associative de Castelmaurou et la moyenne des trois crèches à gestion publique de la CCCB. 

Année 2011

 

Dépenses de

Fonctionnement / place 

Participation CCCB / place

Participation CAF CEJ / place

Coût restant à charge de

la CCCB

Crèches CCCB

11 657 €

2 192 €

1 721 €

471 €

Crèche Castelmaurou

16 907 €

2 900 €

1 067 €

1 833 €

Madame la Présidente dresse ensuite au conseil le compte-rendu d’une réunion qui s’est déroulée à la demande de la CAF en présence de l’association L’Envol et d’un cabinet comptable indépendant mandaté par la CNAF. Ce cabinet comptable a mené une étude financière sur le budget de la crèche et soulevé les difficultés financières de la structure pour équilibrer son budget 2013. Ces difficultés sont liées, en grande partie, au montant important de loyer que paye l’association au propriétaire du bâtiment et à une diminution de recettes….

…Madame la Présidente … rappelle à l’assemblée que l’association rencontre déjà des difficultés malgré l’aide de 69 600 € apportée par la CCCB... le coût de fonctionnement d’une crèche associative est plus élevé qu’une crèche publique en raison de l’emploi de personnel administratif dédié, type secrétaire, directeur ou comptable… dans une structure publique, ce type de personnel est mutualisé sur l’ensemble de la collectivité et représente de fait un coût moins élevé.

le choix de 2009 d’opter pour la location d’un bâtiment à un promoteur privé a aujourd’hui des conséquences financières non négligeables : si le bâtiment avait été construit par la CCCB, un remboursement d’emprunt annuel de 60 000 € permettrait d’amortir l’investissement en quelques années ; à côté de cela, c’est un loyer de 60 000 € versé à un promoteur privé mais financé par de l’argent public.

Après débats, Sabine Geil-Gomez propose au conseil de maintenir la subvention versée à L’Envol à son niveau actuel, soit 69 600 €…

…Le conseil, à l’unanimité, décide de maintenir la subvention à l’association L’Envol pour la crèche de Castelmaurou à hauteur de 69 600 € par an, même si le coût de cette crèche est plus important que celui supporté par la CCCB pour les trois crèches à gestion publique….

 GC

Partager cet article
Repost0
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 10:53

113

Après avoir lu et entendu des rumeurs sur ce projet de médiathèque à Castelmaurou, j’ai souhaité me faire ma propre idée sur les motivations et raisons données par l’équipe municipale lors de la réunion d’information jeudi soir dernier.

Je vous livre mon ressenti et ma perception du déroulement de cette soirée.

A cette réunion se trouvaient trois types de participants :

- des gens visiblement « recrutés » par la municipalité, tous acquis à la cause. Un public passif qui ne connaissait rien du projet mais qui n’a pas cherché à en savoir plus, aucune question.

- des personnes à priori impliquées dans la vie associative du village, curieuses mais frustrées de ne pas avoir été informées du projet et encore moins associées à sa conception. Elles ont tenté de poser des questions pertinentes mais la maire n’avait visiblement pas envie de les entendre pour garder la maitrise de la réunion.

- des habitants visiblement opposés au projet parce qu’il n’est pas pour eux une priorité, qu’il coûte cher, qu’il y a d’autres choses à faire notamment en direction des écoles. Là encore ils n’ont pas pu librement s’exprimer et pas de réponses concrètes à leurs questions.

Quant à la municipalité, elle était faiblement représentée puisque j’ai compté 7 ou 8 élus. Cela peut vouloir dire que les autres n’étaient pas intéressés ou qu’ils se démarquaient ou s’opposaient de fait au projet.

Le micro n’a pas circulé dans la salle ce qui fait que nous avions du mal à entendre les questions ou remarques des intervenants et cela a rendu tout échange impossible.

A quelques questions et observations comme :

- quels sont les cirières retenus pour le choix de l’architecte,

- le coût de fonctionnement de la médiathèque,

- le déficit de la crèche, la nécessité de prioriser l’école,

- l’agenda 21,

la maire et l’adjointe, je crois, n’ont pas été sereines, ont apporté des réponses vagues, voire frappé en touche.

Deux exemples de réponses formulées : « pour la crèche tout va bien… »

ou « s’il faut des classes supplémentaires, nous sommes prêts… ».

Pour conclure, je dirais : opération de « com » pour les personnes venues soutenir la municipalité, opération pour mettre en valeur la Maire et son projet « CULTUREL »... .

Je n’en sais pas plus sur le bien fondé de cette réalisation. Je repars donc comme je suis venu sans avoir appris quoi que ce soit mais avec en plus la certitude d’un projet de circonstance.

 

RC

Partager cet article
Repost0