Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 13:03

disney.gif

- Mme le Maire n'a pas été élue comme tête de liste et donc n'a pas été sollicitée par la population. Elle l'oublie. Elle ne semble pas être au service du village mais y régner en maitre. Erreur.

 - ses décisions ont été guidées par le "CONTRE". CONTRE la compostière. CONTRE la crèche. CONTRE le PLU. CONTRE la communauté de communes... Ses "POUR" c'est agenda 31 et la vocation agricole du village (insoutenable vision).

 - elle s'est affichée dans un parti politique aux régionales, sur une liste de droite dont elle a eu le soutien, contrairement à ses engagements et par opportunisme, par ambition personnelle.

 - ses ambitions conduisent à des dépenses exorbitantes : déficit de la crèche, projet de médiathèque, sans parler de l'éventuelle sortie de la communauté des communes .... que l'on peut estimer a des centaines d'euros / foyer / an. (La médiathèque, 100 euros + fonctionnement+ déficit de la crèche+ révision du PLU...++++).

 - La qualité de vie du village, comme son avenir économique et urbanistique sont bafoués. RIEN. Du vent!, quelques arbres plantés avec les écoliers...la protection des insectes.

- Quant aux zones d'activité? RIEN. Les emplois? Quelques employés de mairie qui servent le café aux visiteurs.

- Mais quelle expérience, quelle savoir faire pouvaient attendre d'elle ses électeurs?

 - Le village n'a pas d'âme ni projet. Il est déchiré par des querelles intestines, il est sans avenir.

 Ainsi nait la querelle sur Monsieur Durand, ex adjoint, ex démissionnaire...nouvel adjoint... pas content de son équipe, dit on... Bonne chance M Durand que je ne connais pas,

Bonne chance à  vous, son ami offusqué et ex engagé dans je ne sais quoi.

Bonne chance Mme le maire.

Le monde est grand! Heureusement.

CR

Partager cet article
Repost0
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 17:45

LogoEntreLesLignesFévrier 2013 N°10

POUR UNE VISION DYNAMIQUE DE CASTELMAUROU DANS SON ENVIRONNEMENT

 

Sans doute un nouvel oubli de Mme le maire et de son équipe, lors de la présentation des vœux : 

le lourd déficit de la crèche de Castelmaurou 

 

« Entre les lignes », le journal de notre association, a donc rencontré la Présidente de la Communauté de Communes des Coteaux Bellevue, CCCB, pour en savoir plus.

 

- Entre les lignes : selon nos informations, la crèche privée de Castelmaurou aurait de graves difficultés financières et a demandé un soutien à la CCCB. Qu’en est-il ?

 

- la Présidente de la CCCB : en effet, un cabinet comptable indépendant  a conclu à des difficultés financières liées principalement au loyer très élevé que l’association paye au propriétaire du bâtiment. La subvention demandée par la crèche à la CCCB pour 2013 était de 134 000 € soit deux fois plus que celle versée à ce jour.

 

- Entre les lignes : c’est pour le moins surréaliste quand on sait par ailleurs que la municipalité de Castelmaurou a refusé la construction d’une crèche entièrement financée par la communauté de communes. Quelle a été votre décision ?

 

- la Présidente de la CCCB : comme vous le savez le projet de crèche refusé par Castelmaurou a été repris par Montberon à la grande satisfaction de la population de ce village qui depuis le 1er janvier 2013 dispose de cette structure. Nous aurions donc dû arrêter toute subvention à la crèche de Castelmauou à cette date.

Cependant nous savons que les familles de Castelmaurou ne sont pas responsables de cette situation. Votre association elle-même a d’ailleurs dénoncé, en son temps, la décision de la municipalité.

 

- Entre les lignes : dans le seul intérêt des familles, car nous avions analysé les conséquences de cet acte.

 

- la Présidente de la CCCB : Nous avions donc deux solutions : reprendre le projet sur Castelmaurou mais il fallait l’accord de la commune et du temps, ou poursuivre l’aide financière à la crèche existante. Nous avons décidé de poursuivre l’aide annuelle à hauteur de ce qu’elle était jusque là, 69 600 €. Il n’était pas possible de prélever sur le budget intercommunal alimenté par des fonds publics, 60 000 € de plus par an pour payer un loyer privé.

 

- Entre les lignes : Mme le Maire de Castelmaurou déclarait en avril 2009 : « Castelmaurou aura sa crèche. J’ai la preuve qu’une structure est réalisable pour 600 000 € et non un million d’euros…». Hélas pas de preuve, pas de crèche, mais quel aurait été le coût de la crèche intercommunale ?

 

- la Présidente de la CCCB : Avec les subventions de l’Etat, du Conseil Général…, la CCCB aurait eu à sa charge un peu plus de 20% du coût réel de la construction de la crèche, environ 300 000€. Faites le calcul, en cinq ans, avec la subvention versée actuellement, le bâtiment serait amorti et devenu propriété de la commune.

 

- Entre les lignes : Mme le Maire de Castelmaurou a aussi dit que le coût de fonctionnement d’une crèche intercommunale était élevé. Votre réponse ?

 

- la Présidente de la CCCB : c’est faux, à effectif identique, il est même 4 fois moins important que celui d’une crèche privée du fait de la mutualisation du personnel et des charges de gestion.

 

- Entre les lignes : autre argument développé par la municipalité de Castelmaurou, le licenciement inévitable du personnel de la crèche associative en cas de création d’une crèche intercommunale ?

 

- la Présidente de la CCCB : il avait été convenu que le personnel de la crèche associative aurait la possibilité d’intégrer l’effectif intercommunal s’il le souhaitait. Donc aucun licenciement.

 

- Entre les lignes : le terrain où la crèche intercommunale devait être construite, chemin du Rouquet, a été qualifié « d’accidentogène pas Mme le Maire ». Qu’en pensez-vous ?

 

- la Présidente de la CCCB : l’implantation de l’actuel bâtiment abritant la crèche me parait bien plus difficile et manque de stationnements. Le projet intercommunal en prévoyait 17 dans l’enceinte même de la crèche.

 

- Entre les lignes : en conclusion Mme la Présidente ?

 

- la Présidente de la CCCB : eu égard aux dépenses nouvelles qu’entraine l’ouverture de la crèche de Montberon, le budget intercommunal ne peut aller au delà de la subvention votée.

Je vous invite à prendre connaissance de la délibération du Conseil communautaire du 11 décembre 2012. Elle a été votée à l’unanimité et figure sur le site internet de la CCCB.

Je souhaite, pour les familles, que la crèche de Castelmaurou poursuive son activité.

 

- Entre les lignes : Nous le souhaitons aussi et nous vous remercions de nous avoir accordé de votre temps pour répondre à nos questions.

 

  Juste pour information, un rappel des propos de Magali Schardt, Maire de Castelmaurou, dans la Dépêche du Midi du 8 avril 2009 :

« Une crèche moins chère c’est possible. Le projet d’accueil pour 30 enfants a été suspendu à ma demande… Castelmaurou aura sa crèche. J’ai la preuve qu’une structure est réalisable pour 600 000 €… »

 

On voit aujourd’hui les conséquences de ces aberrations ! Non seulement la crèche privée nous coûte cher mais elle n’appartiendra jamais, de fait, à la commune. Enfin, elle n’est pas pérenne puisque le propriétaire des locaux peur résilier le bail à sa convenance. 

 

 

Et c’est cette municipalité qui gère nos finances publiques !

 

En admettant que cela soit juridiquement possible, est-ce au contribuable de Castelmaurou de financer les charges supplémentaires occasionnées par le coût d’un loyer privé exorbitant de 5000 € par mois.

Pourquoi faudrait-il supporter les fautes de gestion de Mme le maire et de ses conseillers ? Qu’en est-il de leurs responsabilités ? Ont- ils laissé faire ? Pourquoi avoir privilégié des intérêts privés ? Y a-t-il eu contre partie ?

Et comme si cela ne suffisait pas, ils continuent à dilapider nos finances en imposant aujourd’hui une médiathèque dont le coût, hors aménagement, frais de fonctionnement et de personnel serait supérieur à 1 million d’euros.

 

Partager cet article
Repost0
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 17:15

 

grincheuxQuelques réflexions en réponse au message de MG.

- Vous dites en parlant de la vie municipale « je ne m’en mêle pas n’étant pas du tout  partie prenante ». Pourtant l’idéologie politique de l’actuelle municipalité, tout à l’opposé de celle, que vous affirmez avoir mené pendant votre vie militante comme un combat politique pour défendre des idées, cette politique aurait dû vous interpeler…

- Vous défendez avec attendrissement un ami. A-t-il besoin d’un avocat ?  A moins peut être qu’il ne se sente très mal à l’aise du fait de son comportement passé. Sachez en effet que celui qui se dit « votre ami » fut, en son temps, « l’ami » de certains autres. En termes délicats cela s’appelle trahir.

- Concernant les initiales apposées au courrier des lecteurs, elles ont pour seul but de protéger les auteurs de toute pression ou intimidation. Sachez aussi que des courriers signés et adressés à la personne que vous citez avaient été immédiatement communiqués à la gendarmerie et qu’après la parution de certains articles, des personnes ont trouvé des clous sous les pneus de leurs véhicules. Sans commentaire !

- Quant au dernier point de votre message, l’auteur du courrier incriminé a probablement ses sources d’information mais il ne met pas en cause le travail de recherche du groupe de bénévoles.

 

Respectueusement

 

GC

Partager cet article
Repost0
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 16:35

004 (2)

Bonjour.

Lecteur très occasionnel de l'Observatoire, je tiens à vous faire deux remarques personnelles et vous formuler une demande.

Mes remarques tiennent à mon sens du combat politique que j'ai mené pendant ma vie militante qui consistait à me battre pour des idées et non à manquer de respect vis à vis des personnes qui défendaient d'autres conceptions. Que les engagements de l'équipe municipale actuelle et son bilan provoquent de votre part des réactions négatives et d'autres propositions, quoi de plus normal? Celà doit alimenter un débat entre elle et vous et je ne m'en mêle pas n'étant pas du tout partie prenante. Mais ce qui m'interpelle, en tant que lecteur et en tant qu'ami de René Durand,ce sont ces attaques imbéciles, absurdes et abjectes dont il est l'objet. Celà me révulse et n'a rien à voir avec le but légitime que vous prétendez poursuivre en informant les citoyens et en proposant une autre gestion de notre cité. Ma deuxième remarque tient à contester l'anonymat des rédacteurs des articles. C'est tellement facile_ pour ne pas utiliser un autre qualificatif_ de se cacher derrière deux initiales...

Ma demande fait suite à l'article signé BC donnant son point de vue sur les voeux de madame le Maire sur lequel je ne ferai qu'un seul commentaire. Cet article laisse planer le doute sur le financement du retour en Belgique de Charley de Hepcée, ce résistant que nous avons ramené chez lui après six ans de recherches. C'est sur leurs deniers que quelques personnes du Groupe qui poursuit son travail bénévole pour retrouver l'identité de quatre autres résistants anonymes l'ont fait. Je demande que lors d'une prochaine mouture de votre expression cette précision soit formulée.

MG

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 11:21

N’ayant pas reçu le journal de la communauté de communes alors que je savais qu’il était à la mairie de Castemaurou depuis 15 jours au moins, je me suis rendu à la Mairie pour le  demander.

L’employé communal qui n’était pas au courant ou avait reçu des consignes, prétendait que c’était faux, qu’elle venait juste de le recevoir et qu’il serait distribué plus tard. Enfin j'ai pu l'avoir.

Confirmation m’a été donnée que le journal intercommunal avait été mis à la disposition de la mairie dans la première quinzaine de janvier.

En lisant l’éditorial en page 3 du journal de la communauté de communes, je comprends pourquoi la distribution se fait attendre ….

Lisez la copie ci-jointe, vous verrez que l’éditorial de la présidente confirme les affirmations du dernier numéro d’entre les lignes, c’est gênant pour la municipalité !

BJ

edito cccb

 

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 11:35

 

Tout le monde il est beau tout le monde il est gentil, je suis la meilleure, à mes pieds les élus et on ne discute pas.

C’est l’impression que m’a laissé la présentation des vœux par la municipalité.

Un « vibrant » hommage à un des fusillés du bois de la Reule, résistant fort respectable lui, beaucoup de baratin sur la cérémonie du transfert du corps de cet homme en Belgique. Et on a été reçu par intel, et on a vu la famille et…. on était 7 à partir en Belgique sur les deniers du budget…Non, cela, ça n’a pas été dit ! 

« J’ai fait tous ces investissements sans emprunt ». Lesquels ? Le Mélies a auto financé le cinéma numérique, il n’y a eu aucune construction. Par contre il y a bien eu des emprunts. Je vous invite à aller sur le site ci-dessous pour voir que c’est le cas au moins en 2010.

BC

  courbe-1

 

 

Commentaires de l’OdC

Nous avions annoncé un emprunt de 750 000€en 2010. Ce n’est pas tant l’emprunt qui soit gênant, c’est qu’il n’y ait eu aucun investissement conséquent depuis 200, puisque seule la cantine scolaire a été construite mais elle était budgétisée et les subventions prévues.

Cette courbe a une tendance naturelle à décroitre puisque les échéances des prêts contractés dans les années passées, sur 20 ou 25 ans, sont de moins en moins fortes au fil du temps. La courbe est inversée dés un nouvel emprunt effectué. 

Dans le site signalé, nous confirmons l’information par un autre schéma, qui indique que depuis 2005, date de l’emprunt pour la station d’épuration, les annuités de la dette par habitant fléchissaient (pour les mêmes raisons que celles indiquées ci-dessus)mais, qu’à partir de 2010,la dette repart en flèche même si elle redescend à la suite de l’échéance de certains emprunts.

 

courbe-2

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 11:29

MH900338118

 

Et l’amour propre ? Malgré la sortie de votre papier sur l’historique du combat mené par Mme le Maire pour sortir de l’intercommunalité, lors de la cérémonie des vœux, elle a fait comme si de rien n’était et n’a pas dit pas un mot sur son échec.

Pourtant toutes les raisons invoquées pour quitter l’intercommunalité n’ont pas disparues. Alors ce qui était mauvais hier serait bon aujourd’hui ou bien ce n’était que mensonges et fausses raisons.

On voudrait nous faire avaler des couleuvres, je les laisse aux élus qui l’entourent, ils semblent avoir un estomac à toutes épreuves.

LC

 

A propos d’intercommunalité, le journal de la CCCB est en mairie depuis 10 jours mais toujours pas distribué. Pourquoi ?

Peut-être parce que l’éditorial de la Présidente de l’intercommunalité confirme nos propos. C’est bien un refus du Préfet à la demande de la municipalité qui voulait quitter la Communauté de Communes des Coteaux Bellevue.  

Réclamez à la mairie ce journal.

L’OdC

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 11:22

serpent.gif

Quelques réflexions  

 

J’ai appris à la lecture de votre dernière information qu’une médiathèque allait être construite sur la commune.

Sans doute à la suite de la parution de votre journal, la Maire a parlé de ce projet lors des vœux et prévoit une réunion publique. Pourquoi pas.

Le problème c’est qu’elle a aussitôt ajouté que même si la construction de la médiathèque avait des détracteurs, elle se ferait quand même.

Vive la démocratie ! 

CA

 

Même si les politiques ont pour habitude de faire des travaux dans la dernière année de leur mandat, n’y aurait-il pas mieux à faire qu’une médiathèque à Castelmaurou et la somme que vous annoncez serait mieux employée à la réfection indispensables des voiries et trottoirs dans certains quartiers. Pourquoi ne pas avoir demandé l’avis de la population avant de décider cela. C’est quand même avec les sous des impôts locaux et nous avons notre mot à dire.

MR

serpent.gif

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 20:00

LogoEntreLesLignesJanvier 2013 N°9

POUR UNE VISION DYNAMIQUE DE CASTELMAUROU DANS SON ENVIRONNEMENT

 

Toute l’équipe d’« Entre les lignes » vous présente ses meilleurs vœux pour 2013.

Que cette nouvelle année soit pour vous et vos proches, synonyme de santé, de bonheur et de réussite dans vos projets.

 

Nous vous remercions pour la confiance et le soutien que vous manifestez à notre association.

Par vos nombreux témoignages et une fréquentation croissante de notre site Internet, vous avez fait d’ « Entre les lignes », l’organe d’information incontournable de la commune de Castelmaurou.

Depuis 5 ans, nous avons pris le parti de vous informer mais aussi de tout mettre en œuvre pourprotéger notre commune des dérives d’une municipalité irresponsable dans sa gestion.

 

Dans cet esprit, « Entre les lignes » a dénoncé et combattu avec force le projet « bien arrêté » de Magali Schardt, maire, et de ses conseillers, visant à quitter la Communauté de Communes des Coteaux Bellevue (CCCB) pour rejoindre celle du Girou.

Cette tocade qui ne reposait sur aucun critère économique, financier ou géographique aurait coûté plus d’un million d’euros* au budget communal et aurait affecté lourdement nos impôts locaux.

 

Heureusement, « Entre les lignes », avec le soutien de plus de 300 familles de Castelmaurou signataires de notre pétition, est intervenu auprès des acteurs en charge de ce dossier et de la Préfecture.

Ainsi, la décision tant espérée par Mme le Maire et son équipe s’est traduite par un cinglant désaveu : Monsieur le Préfet a rejeté le 8 octobre 2012, la demande de la municipalité.

Notons aussi que, malgré l’intervention personnelle de Magali Schardt, maire, auprès des 51 élus du département qui composaient la commission chargée d’émettre un avis sur la demande de Castelmaurou, 45 se sont prononcés contre, 1 s’est abstenu et seulement 5 ont soutenu le maire.

 

Un tel amateurisme, une telle incompétence de la municipalité pourraient prêter à sourire.

Hélas, c’est aujourd’hui toute notre commune qui se trouve discréditée, voire moquée, au travers de son « premier magistrat ». Il y a actuellement, vis-à-vis de Castelmaurou, un véritable doute et une crise de confiance des instances politiques du département.

.

Au-delà de ce cuisant échec dont la municipalité ne s’est pas fait l’écho, (et pour cause), on déplore aussi un réel déficit d’information sur des sujets de cette importance et le fait que les habitants de Castelmaurou n’aient été ni associés ni informés, ne serait-ce qu’au regard des conséquences financières qui en auraient découlé.

 

Aujourd’hui encore… avez-vous entendu parler du projet de construction d’une médiathèque ? Non ! bien sûr. Pourquoi ? Y aurait-il des choses à cacher : coût de la construction ?, coût de l’aménagement ?, dépenses de fonctionnement… ? Mais surtout, s’agit-il d’un investissement prioritaire pour Castelmaurou ?

 

L’information municipale se résume à des sujets aussi « importants » que la réfection des peintures des parkings tous les deux mois, les « petits cailloux » qui « fleurissent » les ronds-points, les manifestations ou salons divers !

Ce n’est pas ainsi que nous allons préparer notre village à affronter l’avenir.

 

D’autres graves dysfonctionnements existent, nous vous en informerons prochainement.

 

Alors en 2013, plus que jamais, « Entre les lignes » poursuivra ses actions en faveur de la commune et de ses habitants. N’hésitez pas à nous rejoindre.

 

Bien cordialement

 

PARTICIPEZ A L’EVOLUTION DE CASTELMAUROU, AU BIEN ETRE DE SES HABITANTS,

REJOIGNEZ L’ASSOCIATION « L’OBSERVATOIRE DE CASTELMAUROU » et RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE NOS ARTICLES SUR:

le blog :www.entre-les-lignes.over-blog.fr    

 mail : observatoire.castelmaurou@gmail.com

 

 

* L’INTERCOMMUNALITÉ (complément de « Entre les lignes » Janvier 2013)

 

- Rappel :

 

Madame le Maire a, dès 2008, décidé de sortir de la Communauté de Communes des Coteaux Bellevue « CCCB » au motif que l’ancienne municipalité avait pris la décision d’y entrer en 2004. A moins que ce ne soit  par ambition personnelle, voire par idéologie politique.

 

S’appuyant sur la loi du 16 décembre 2010 qui  fixe au 1er janvier 2014 la couverture intégrale du territoire par des intercommunalités, la Maire et les conseillers municipaux en profitent pour glisser, au cours du conseil municipal du 10 février 2011, une délibération sous un intitulé très flou, « le schéma départemental de coopération intercommunal », et qui sera votée sans débat.

Notons que la loi ne s’appliquait pas Castelmaurou déjà impliquée dans une intercommunalité. Cette délibération n’avait donc aucune raison d’être, à moins qu’elle n’ait eu d’autres objectifs...

 

Pour autant et encore une fois les habitants n’ont été ni associés ni même informés d’un acte aux conséquences multiples et financières en particulier.

 

- L’enjeu de la victoire d’« Entre les lignes »

 

Nous avions estimé que la sortie de Castelmaurou de la « CCCB » aurait un coût  financier de plus d’un million d’euros, pour le budget communal, par conséquent pour nous tous, et des incidences sur l’administration de la commune au quotidien.

En effet, la commune aurait dû rembourser les emprunts contractés par l’intercommunalité pour des investissements réalisés dans les différentes communes : gymnase, crèches (hélas pas à Castelmaurou puisque Mme le Maire l’a refusée)…. La commune aurait aussi perdu le bénéfice des réalisations déjà effectuées comme les nombreux conteneurs récup’ verre enterrés ou de celles à venir et des services actuellement en place comme par exemple la mise à disposition de la police intercommunale basée sur notre village et prise en charge par la communauté (salaires, charges, équipements, véhicules et formation).

Rappelons que la Communauté de Communes a son propre budget et que toutes les interventions sur les communes sont autant de charges en moins pour ces dernières.

 

Nous avions aussi annoncé en son temps, que, dans d’autres domaines, le ramassage des ordures ménagères par exemple, Castelmaurou (qui fait partie du SITROM de l’Union) avait  un taux d’imposition pour 2010 de 14, 07 %. Dans la communauté de Communes du Girou que Mme le Maire avait décidé de rejoindre, un village comme Gragnague (qui appartient au SIVOM de Montastruc-Verfeil) avait une taxe de 19,51 % pour la même année. Cela se traduisait par une cotisation de 230 € à Castelmaurou et de 320 € à Gragnague (plus de 39 % pour une base identique).

 

Vous pouvez constater que notre victoire sur cette stupide lubie n’aura pas été vaine pour la santé budgétaire, déjà fragile, de la commune.

 

Merci pour votre soutien

 

 

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 10:45

L'avis ci-dessous est mis en ligne à la demande des signataires :

 

 

antenne relais

Partager cet article
Repost0