Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 18:03

 

images

Dans un article de la Dépêche du Midi de ce dimanche 15 mai, il est fait référence à l’Association l’Observatoire de Castelmaurou et au journal « Entre les lignes » qu’elle publie.

Merci tout d’abord de l’attention particulière portée à nôtre association et de la promotion faites à notre journal qu’il est aussi possible de consulter sur le blog http://entre-les-lignes.over-log. fr .

Je vous invite par contre à relire « Entre-les lignes » d’avril qui ne répond en rien au catalogue des actions de la municipalité paru ces jours-ci, comme l’indique l’article  de la Dépêche, pour la seule raison que le dernier journal de l’association a été distribué le 18 avril et qu’il traite principalement de l’intercommunalité. Les réactions des administrés au bilan de la municipalité ont par contre été publiées récemment sur le blog dans la rubrique courrier des lecteurs.

      OdC

Partager cet article
Repost0
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 13:20

pompom.gif

Vous venez de recevoir le bilan à mi mandat du conseil municipal et de son maire : huit pages de papier qui révèlent l’outrecuidance indécente d’élus sans action et sans vergogne.

Pour arriver à ce chiffre de 100 actions, il a fallu « racler les fonds de tiroirs », paraphraser et toujours mentir.

 

Par exemple, pour chacun d’entre nous, créer, c’est fonder quelque chose qui n’existait pas. Et bien, dans les « créations » on trouve pêle-mêle : site internet - bulletins d’informations annuelles (est-ce les informations qui sont annuelles ou les bulletins ? Dans ce dernier cas ils sont annuels !)– calendrier annuel des manifestations (là c’est bien le calendrier qui est annuel !)… Tout cela existait déjà, bien évidemment.

 

Et puis il ya les créations imputables à l’ancienne municipalité : sécurisation du carrefour de Lourmet, construction d’un restaurant scolaire et d’une bibliothèque scolaire – construction de deux nouvelle classes dans l’ancienne cantine - réfection du chemin Marine – mise en place d’agenda 21…

De la même façon, dans les actions annoncées, la encore, aucune nouveauté : organisation de réunions publiques (obligatoire dans le cadre du PLU par exemple) – mise à disposition d’agent de police municipale – opération prévention routière destinée aux enfants – renouvellement de marchés publics – équipement et décorations de Noël – permanence point emploi – plan de prévention des risques - suivi du plan canicule – recensement - (tous trois imposés la loi)…

 

Mais il y a aussi les actions de la Communauté de Communes des Coteaux Bellevue, pourtant décriées par Mme le Maire et qu’elle s’approprie : installation de défibrillateurs cardiaques – implantation de « récup’ verres » enterrés – opération « tranquillité vacances » – subvention à la crèche…

 

Qui plus est, pour faire du nombre, dans les actions citées, est inclus tout le fonctionnement normal d’une mairie : nettoyage des salles - réparation des panneaux municipaux – achat de panneaux routiers – entretien des infrastructures - aides aux associations - organisation des manifestions - même le recrutement des agents municipaux - le suivi de leurs carrières et de leurs rémunérations !!...

 

Par contre la « 34ème action », est intitulée « contribution à la construction de la crèche ». Quelle est cette contribution da la municipalité : un arrangement, une promesse, une contre partie… ? Il est dit en effet un peu plus loin que « cet investissement privé n’a bénéficié d’aucune aide financière publique » On voudrait juste comprendre. De toute façon cette affirmation de Mme le Maire est fausse puisque la CAF, la Communauté de communes, le Conseil Général subventionnent de façon conséquente l’association qui gère la crèche. Et puis se sont aussi les participations des parents qui aident au fonctionnement. Donc c’est toujours le contribuable qui participe et c’est bien une aide financière publique.

Alors, dire qu’une crèche intercommunale, telle qu’elle était prévu sur le village, serait une charge financière de 320 000 €/an relève du mensonge ou de l’incompétence ? Aucune crèche intercommunale de la Communauté de Communes des Coteaux Bellevue n’a cette charge. Et pour cause, les aides précitées représentent plus de 60 % du fonctionnement et seraient attribuées de la même façon à la structure.

La différence c’est qu’il n’y aurait pas le loyer mensuel de 4800 € à payer à un particulier comme actuellement, puisque les locaux appartiendraient à la commune. La participation des parents serait en conséquence bien moindre.

Décidemment l’ensemble du conseil municipal qui cosigne ces informations est bien ignorant et peut-être qu’une 101ème action sur la formation des élus serait la bienvenue ! 

 

Enfin une information, très succincte, sur l’intercommunalité en fin de document, probablement parce que nous en avions dévoilé l’existence dans « entre les lignes » d’avril 2011. Nous en reparlerons très bientôt.

OdC

 

Partager cet article
Repost0
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 13:16

nivu

Si je l’ignorais me voilà à ce jour rassuré ! Je sais enfin à quoi sert une équipe municipale en général et celle de CASTELMAUROU en particulier.

Je vous conseille vivement de lire ou relire ce manifeste du bilan municipal reçu dans les boites aux lettres.

Plus de 95% des « actions » de cette liste ne sont que l’application d’obligations légales  prises en charge par une municipalité payée par ses administrés et tenue d’y répondre de manière pertinente. Et encore que le mérite en revienne principalement aux salariés.

Alors à mon tour d’interroger Mme le Maire et les élus : il est grand temps de vous poser à vous mêmes la question : LE  SAVIEZ-VOUS ? 

Cette liste n’est jamais que le reflet d’une gestion courante et ordinaire d’une mairie dont l’essentiel des ressources provient des deniers des administrés: « bâtiments à nettoyer, personnel à gérer, conseils municipaux à préparer, permis de construire à délivrer… »

Quoi de plus normal ! Il n’y a là donc rien d’exceptionnel, pourquoi se justifier ? Pour être dans l’air du temps ?  C’est juste un service minimum !!! Le SAVIEZ-VOUS ?

 SI

 

Partager cet article
Repost0
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 13:15

plaque1

 

A vouloir prendre le contre pied de tout ce qui a été fait précédemment, Mme le Maire décide que même l’orthographe résulte d’un choix du premier magistrat de la commune. C’est ainsi que nous pouvons lire à l’entrée de la crèche privée :

la « crêche les Loulous »

 

Cette lacune primaire écorne le vernis approprié avec la citation de Mr Jean D’Ormesson, membre de l’Académie Française.

Il est vrai qu’à la crèche on fait parfois des crêpes.

J.C

Partager cet article
Repost0
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 09:08

smileys7.jpg

 

 

C’est la pertinente réflexion d’un ami de passage dans le village et qui, voyant tous ces gravillons à tous les ronds-points m’a dit « ce n’est plus Castelmaurou, c’est Castelcailloux ». Tristement drôle…

JC

Partager cet article
Repost0
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 09:02

animal 063

Merci Madame et Messieurs pour le document sur votre bilan, tout en modestie et humour. Ce « check-list » encore plus ensoleillé que la météo m’a fait passer un bon moment. Dans les perles relevées j’ai noté entre autres « actions » :

- Ligne 44, « l’achat de nombreux ouvrages pour la bibliothèque scolaire » (pourquoi ne pas avoir donné les titres un par un, vous auriez ainsi augmenté le nombre d’actions menées ; à méditer pour prochain bilan…).

- Ligne 32, « destruction d’un préfabriqué » et ligne 38, « implantation d’un préfabriqué neuf » : résultat deux actions ! Avec le descriptif de la démolition et de l’implantation on aurait pu avoir d’autres actions à noter !

- Ligne 37 l’achat de 53 lits au dortoir (pourquoi ne pas avoir créé une action par lit acheté…)

- Ligne 94, on trouve même la préparation des conseils municipaux ! Là encore on aurait pu consacrer une action par conseil municipal préparé ou mieux par délibération pour doubler le nombre d’actions..

- Ligne 77, dans l’intitulé « actions humanitaires », deux collectes de dons !

Il y a même des actions dont vous auriez pu vous passer, histoire de vous reposer un peu :

- ligne 48, dans la rubrique « cadre de l’environnement et du cadre de vie » la réouverture à la circulation, après les élections, de la place de la mairie fraichement aménagée en lieu de rencontre et de convivialité. C’est faire preuve de bêtise et c’est tourner le dos à l’écologie.

- Lignes 57 et 58, la rénovation des ronds-points en remplaçant les plantations et arbustes existants par des cailloux et gravillons. Deux lignes parce qu’il n’y a que deux ronds-points !

- ligne 59, même remarque pour la rénovation de l’espace devant le café, on enlève des plantes et on met des graviers…

Ligne 23, aménagement de passage bateau, notamment  pour un particulier ayant un salon de coiffure…

Ligne 9, la construction d’une cuve incendie pour la Ligue Midi-Pyrénées de football qui a couté plus de 100 000 € au contribuable que je suis.

Quant à la ligne 26, protection de la devanture de l’Eglise, je rappelle au rédacteur du papier, que la devanture, c’est la partie d’un magasin où les articles sont exposés à la vue des passants. Ne s’agirait-il pas plutôt du parvis de l’église ?

BC

 

Partager cet article
Repost0
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 09:00

MB900437789

 

 

Très heureux d 'avoir quitté la commune au vues de ces nouvelles qui me laisse navré pour mes amis de caste l!!!!

J.V

Partager cet article
Repost0
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 09:00

tennis fem

Suite à votre article sur le tennis, je déplore moi aussi toute cette histoire provoquée par la mairie alors que les deux clubs s’entendaient bien pour se partager l’utilisation des courts.

Le comble aujourd’hui, c’est qu’après avoir fait les travaux sur les deux courts qu’occupait le Tennis Club de Castelmaurou, le Maire et M. Durand, (pourtant adhérent au club) nous interdisent de jouer au prétexte que la réception des travaux n’a pas eu lieu.

D’abord pour faire cette réception il ne faut pas 15 jours, ensuite ce n’est pas l’utilisation des courts par quelques joueurs qui va détériorer la surface. Et puis si on ne joue pas à cette époque, on jouera quand ? Alors on joue même sans l’autorisation.

Par ce courrier j’espère que les choses vont avancer dans le bon sens et que les élus en auront également…du bon sens !

LT

 

Partager cet article
Repost0
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 23:45

 

MB900316893

Castelmaurou se « défleurit » ! Il faudrait arrêter de mettre des petits cailloux partout. De plus, faire venir une entreprise privée alors que les employés municipaux sont tout à fait capable de le faire, c’est dépenser pour rien l’argent des contribuables.

B S

 

Partager cet article
Repost0
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 11:10

tennis fem

 

J’ai lu sur la Dépêche du Midi que les travaux de réfection de deux des trois courts de tennis du village, que les dits travaux n'ont pas été exécutés volontairement, comme le stipule l’article, par décision de Mme la Maire, mais à la suite d'une condamnation par le Tribunal des référés. Simple oubli sans doute en précisant que Mme la Maire s'était engagée devant le Président du dit tribunal, à faire exécuter ces travaux en août 2010 , durant  la période de vacances scolaires. Ils n'auront été repoussés que de neuf mois, le temps de la conception… de l’ouvrage !!

P.J.M-C

 

DEUXIEME SET

L’article de la Dépêche du Midi « les terrains de tennis en travaux » daté du 19 mars 2011, est ainsi rédigé : «  en 2009, l’utilisation des terrains de tennis avait fait l’objet d’une polémique entre la municipalité et le tennis club loisirs. L’affaire avait été portée devant le tribunal administratif auprès duquel madame le maire s’était engagée à remettre en état deux courts de tennis sur trois très abimés. »

On comprend à la lecture de cet article que le Tennis  Loisirs de Castelmaurou a engagé un procès contre la municipalité, parce que celle-ci ne remettait pas les courts de tennis en état.

Ce raccourci s’apparente à de la désinformation voire au mensonge. En effet si le TLC a été dans l’obligation de saisir la justice, ce n’était pas pour le motif énoncé, mais parce que Madame la Maire et l'adjoint aux sports R;Durand ont voulu faire disparaître l’Association Tennis  Loisirs en interdisant à ses adhérents l’utilisation du court n°3 qui leur avait été attribué depuis plus de quinze ans. Pour se faire elle a utilisé tous les moyens :

  • Lettre d’intimidation,
  • Appel à la police municipale et à la gendarmerie pour déloger deux joueurs de tennis,
  • Changements fréquents du code d’accès au court et pose de cadenas sans en aviser les responsables du TLC,

Le journaliste a également omis de dire que le TLC a eu gain de cause devant le juge des référés qui a ordonné à Madame le Maire la restitution d’un court au TLC et le versement d’une indemnité de 1 200 € pour couvrir les frais de justice.

Au cours de l’audience, Madame Le maire, qui avait prétexté l’interdiction de l’accès au cours n°3 aux adhérents du TLC du fait des travaux qu’elle devait faire sur les courts 1 et 2, s’est engagée, devant l’insistance de Monsieur le juge, à refaire les courts durant l’été 2010. Or, les travaux des courts N° 1 et 2 n’ont débuté que le 14 mars 2011 !

Toujours dans cet article, Madame le maire annonce un « coût des travaux s’élevant à 45 000 euros, et qu’une demande de subvention a été adressée à la fédération nationale du tennis et au Conseil Général ».

Sachant que la délibération qui acte la demande de subvention a été votée le février 2011, les instances susnommées n’ont pas pu être saisies des dossiers et surtout n’ont pas pu donner leur avis avant l’engagement des travaux comme la loi l’oblige.

Il est donc fort probable que ces 45 000 € soient entièrement à la charge de la commune et donc des habitants de Castelmaurou.

En tant que membre de l’association du TLC, je souhaitais apporter ces informations à la connaissance des habitants et contribuables de Castelmaurou, afin qu’ils aient bien conscience que les diverses « polémiques » et dérives sont le fait exclusif de Madame le Maire.

 

SL

Partager cet article
Repost0