Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 14:50

Mediathèque : permis de construire annulé !

L’Observatoire a déposé le 16 septembre dernier un recours gracieux contre le permis de construire de la médiathèque de Castelmaurou. (cf Dépêche du Midi du 3/10/2013).

Balayant d'un revers de main notre démarche, Mme le maire, affirmait dans la Dépêche du Midi du 19/10/2013, « l’absence de bibliothèque …est à l’origine de l’engagement électoral de l’équipe municipale. Depuis 4ans, Josette Cots adjointe au maire et son groupe de travail préparent ce projet avec transparence »……

Malheureusement pour elle, Mme le maire, a été contrainte de se déjuger et de faire marche arrière. Elle vient en effet d’annoncer, lors du conseil municipal du 13 novembre dernier, qu’un nouveau permis de construire serait déposé. Elle reconnaît ainsi que le premier était entaché d’irrégularité et que la démarche de l’Observatoire était fondée.

Comment expliquer alors que ce projet « phare » pour la mairie, préparé de longue date, ait donné lieu à un permis de construire entaché d’irrégularité et annulé à quelques mois du début des travaux ?

Une nouvelle fois, l'équipe municipale en place, démontre son absence totale de sérieux et son incapacité à gérer notre commune.

OdC

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 09:34

Mme le maire, qui répond à l'Observatoire par le biais de la Dépêche du Midi du 19 octobre 2013, dit que contrairement aux allégations de notre association, nous avons bien reçu communication du permis de construire de la médiathèque demandé.

Elle « oublie » juste de dire, comme l'atteste le document ci-joint, que nous avions sollicité ce permis le vendredi 6 septembre, en nous rendant à la mairie pour en avoir copie. Il nous a été répondu, à ce moment là, qu'il serait prêt lundi 9 septembre. Le lundi en se présentant à la mairie, nous sommes informés qu'il sera envoyé par courrier.

C'est le 3 octobre 2013, au lendemain de la parution de l’article de l'association dans le journal, et quasiment un mois après notre demande, que nous avons enfin reçu copie de ce dossier. Coïncidence ?

L’Observatoire n’était donc pas en possession de ce document quand il s'est adressé au correspondant local de « la Dépêche du Midi » pour dénoncer ce comportement.

 

Question ? Pourquoi Mme le maire a attendu le 3 octobre pour nous envoyer ce permis de construire ? Pour empêcher le dépôt, par l'Association, d'un recours au tribunal contre ce projet de médiathèque, recours qui devait être formulé avant le 17 septembre. Malgré tout, le recours a été déposé dans les délais.

 

Quand à la prétendue information sur ce projet, de qui se moque Mme le maire ?

La « Dépêche du Midi » du 13 février 2013 rapporte « le 7 février 2013, Mme le Maire a présenté la future médiathèque assistée de l'architecte du projet qui a dévoilé le futur ensemble ». Ce même compte rendu, un peu plus loin, ajoute que, face aux intervenants présents à cette réunion « qui s'interrogeaient sur l’opportunité de ce projet »et qui mettaient l'accent sur d'autres priorités comme l'école, la crèche, l'assainissement, le maire a répondu « ce n'est pas le sujet du jour ».

Drôle de concertation ! Alors quand Mme le maire écrit que la municipalité a, depuis 4 ans, préparé ce projet en toute transparence, on a nettement l'impression de se faire berner.

 

Et encore, quand Mme le maire écrit que « la médiathèque répondra au besoin d'accès gratuit à la lecture publique...pour éviter que Castelmaurou devienne une ville dortoir et qu'elle participera au maintien des emplois du secteur économique ». De qui se moque Mme le Maire ! Ne disait-elle pas il y a peu que les frais de fonctionnement de cette structure seraient anodins puisqu'il serait fait appel à des bénévoles pour son fonctionnement. Cherchez l'erreur !

 

L'Observatoire de Castelmaurou, fort des très nombreux appuis qu'il reçoit, poursuivra sans relâche son action contre ce projet de plus de 1,3 M d'€ (hors aménagement et frais de fonctionnement) qu'i n'estime pas prioritaire.

L'OdC

L'art d’accommoder la vérité ….
Partager cet article
Repost0
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 22:00

 smileys18.jpg  Après cette période estivale, la nouvelle équipe d’« Entre les Lignes » vous remercie de la confiance et du soutien que vous lui manifestez, confirmant ainsi le bien fondé de notre association l’« Observatoire de Castelmaurou ».

   A un peu plus de six mois des élections municipales, la mise en œuvre, par la municipalité actuelle, du projet de médiathèque particulièrement onéreux pour la commune, mérite une appréciation objective d’Entre les Lignes, conformément aux engagements pris par l’Observatoire lors de sa création en 2009.

 

MEDIATHEQUE

   Malgré le désaveu d’une grande partie des administrés de Castelmaurou, exprimé avec force lors de la pétition lancée en mai et juin dernier par l’Observatoire ( plus de 350 signatures), Mme le Maire persiste et signe puisque le permis de construire déposé par la Mairie de Castelmaurou en avril dernier a été validé en juillet par M. LOUPIAC adjoint à l’Urbanisme !!!

   Ce caprice du « premier magistrat de la commune » d’un montant HT de 1 300 000 euros, auxquels s’ajoutent les aménagements intérieurs, les frais de fonctionnement, le salaire de deux employés (environ 200 000€ annuels), les frais d’entretien, provoque, pour toute personne sensée, des interrogations légitimes sur la nécessité d’un tel investissement.

   La technologie, par le biais d’Internet et autres réseaux sociaux, est aujourd’hui suffisamment vulgarisée pour permettre au plus grand nombre d’entre nous d’avoir accès à une multitude d’information. 

   De plus, les subventions attendues du Conseil Général et de la DRAC ne sont pour le moment pas encore allouées et en cette période de restriction budgétaire, il est fort probable que cet équipement ne sera pas prioritaire. S’il devait en bénéficier, ce serait  à minima, bien loin des montants annoncés par la municipalité lors de la présentation très succincte du budget communal 2014. Par contre tout début de travaux avant l’obtention de subventions réduirait à néant ces dernières.

N’y a-t-il pas d’autres priorités ?

 

LE GROUPE SCOLAIRE MARCEL PAGNOL EN EST UNE !

   Pour l’Observatoire de Castelmaurou, la priorité du groupe scolaire est une évidence. L’augmentation de la fréquentation des enfants scolarisés en particulier en maternelle est une information connue et estimable suffisamment tôt pour anticiper l’incidence au moins une année avant, et prendre toutes les dispositions permettant une qualité d’accueil et d’enseignement.

   Ainsi, il aurait pu être évité d’ajouter à chaque rentrée scolaire un «  ALGECO »  dans l’urgence et de réduire, chaque année un  peu plus, l’espace extérieur indispensable aux différentes activités d’une école digne de ce nom.

   Mais là encore, on peut regretter le manque total d’anticipation de  l’équipe municipale en place et le peu d’information donnée ou masquée qui a contraint les parents d’élèves de Castelmaurou, à se manifester auprès des différentes instances et obtenir la création d’un poste d’enseignant supplémentaire.

   Avec l’évolution de la population de Castelmaurou ces dernières années, il était évident que la capacité d’accueil du groupe scolaire Marcel Pagnol allait être très rapidement saturée.

   Il était donc urgent de repenser complètement l’école avec les différents acteurs concernés. C’est le rôle d’une équipe municipale d’identifier ses priorités et l’on peut regretter que les élus en place ne l’aient pas fait.

   Rappelons pour mémoire :

-  les subventions inconsidérées versées aujourd’hui pour payer notamment le loyer d’une crèche privée alors qu’une crèche intercommunale était proposée à la commune pour un euro symbolique.

-  le million d’euros qu’aurait entrainé le changement d’intercommunalité demandé par la municipalité et que le Préfet a refusé après une ferme action de notre association

-  et bien d’autres dépenses insensées qui n’ont pas répondu aux attentes des Castelmaurousiennes et Castelmaurousiens.

   A l’aube des élections municipales, l’0bservatoire de Castelmaurou restera très attentif à toutes propositions et projets pour le devenir de la commune et poursuivra son action pour favoriser le bien être de ses administrés.

 

Pour l’Observatoire de Castelmaurou

La Présidente Nicole Loze

 

 

Partager cet article
Repost0
16 juin 2013 7 16 /06 /juin /2013 22:28

petit-journal-14_6_2013.jpgQuelques commentaires complémentaires à cet article paru dans " Le Petit Journal" du 14/6/2013

 

● Sur la sortie de la communauté demandée par l'ensemble de la municipalité,

- notre action a été un succès puisque le projet de la municipalité a été rejeté par la quasi totalité des maires de la commission en charge de ce dossier et retoqué par le M. le Préfet. Rappelons-nous que ce changement d’intercommunalité aurait coûté à Castelmaurou environ 1 000 000 €.

 

● Sur la médiathèque pour laquelle tous les élus ont voté, en 2012, la provision de 300 000€,

- au montant de la construction , il faut ajouter les frais annuels de fonctionnement.

- cet investissement compromettrait financièrement des investissements plus urgents : école, locaux sportifs et associatifs, assainissement, rénovation de la voirie…..

 

● Sur le déficit de la crèche associative privée que l'ensemble des élus a accepté alors qu'une crèche intercommunale était programmée,

- cette somme c’est le contribuable de Castelmaurou qui devra la financer au travers d’une aide intercommunale de 69 600 €/an qui devait prendre fin au 31 décembre 2012 et d’une nouvelle subvention de la commune de 80 000 € au moins /an.

 

● Un mot aussi sur le bilan financier de l'association qui n'est pas évoqué dans l'article,

- après le rapport d’activité voté à l’unanimité, c’est Pierre Caranicolas qui reçoit le quitus de l’ensemble des adhérents pour sa saine gestion des comptes de l’Association.

 Avec les membres du bureau, ancien et nouveau, je vous remercie, vous toutes et vous tous, les adhérent(e)s de l’Observatoire, pour la confiance accordée jusque là et vous demande de poursuivre cet engagement mené depuis cinq ans, sans relâche, avec pour seul et même objectif : préserver l’intérêt général de Castelmaurou sans esprit partisan mais avec la plus grande vigilance.

 

Pour l’OdC

CG

 

Partager cet article
Repost0
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 21:48

intercom

La dépêche du midi du 9 avril 2013 apporte un démenti sans appel aux propos tenus par Magali Schardt, maire de Castelmaurou dans le journal communal paru fin mars.

 

En effet il y est écrit que : «  le projet préfectoral proposait que Castelmaurou et Rouffiac–Tolosan puissent rejoindre l’intercommunalité des coteaux du Girou ».

Or il n’en est rien, et comme l’indique la dépêche c’est « Magali Schardt qui avait exprimé fortement son vœu de quitter la CCCB pour rejoindre la communauté de commune des coteaux du Girou (C3G).». Ce n’est qu’à l’issue de « ce bras de fer contre le maire de Castelmaurou» que la CCCB a pu enfin sortir grandie de cette épreuve, d’autant que deux communes supplémentaires ont pu la rejoindre.

Les habitants de Castelmaurou apprécieront comment Magali Schardt, sans avoir pris conscience des conséquences, notamment financières, qu’un tel bouleversent aurait occasionné, a rejeté la responsabilité de son échec sur Monsieur le Préfet.

 

Cet article de la dépêche du midi est aussi une réponse objective à l’encart « élogieux » que Mme le Maire et son équipe ont bien voulu consacrer à notre association l’ « Observatoire de Castelmaurou » dans le dernier journal communal.

Les habitants de Castelmaurou jugeront ainsi que tous les propos que nous avons tenus dans le journal « entre les lignes », sont véridiques et vérifiables.

 

Il y a le dossier de l’intercommunalité bien sûr, pour lequel notre association est intervenue auprès des autorités compétentes, mais aussi les erreurs commises lors du refus de la crèche intercommunale, ou à commettre avec le projet de  médiathèque….

Une chose est plus terrible que la calomnie, c’est la vérité a dit Talleyrand.

Alors nous poursuivrons dans la vérité.

 

Toujours dans ce journal communal, l’article sur la crèche et l’interview avec le directeur de cette structure contredisent le débat consensuel du dernier conseil communautaire (cf fichiers ci-dessous) sur les difficultés financières de la crèche. On constate que les délégués de l’intercommunalité pour Castelmaurou, Magali Schardt (maire) et deux adjoints demandent une aide à la Communauté de Communes pour faire face au déficit de la crèche. Pourtant, en 2008 l’ensemble du conseil municipal en refusant la crèche intercommunale avait accepté la suspension de la subvention versée par la CCCB dès l’ouverture de la crèche intercommunale de Montberon, intervenue en 2012 !

 

Il est encore question dans le dernier journal communal du «  cinéma municipal  le Méliès ». Pour information le Méliès n’est pas un « cinéma communal » mais il fait partie de l’Association Loisirs Culture et Sports, au même titre que le photo club, le théâtre, le volley ou la couture, le tout animé par un ensemble de bénévoles.

Anecdotique, ce détail ? Oui, sauf s’il relève de l’ignorance ou d’une volonté de tromper.

 

Enfin et pour information, le journal de l’intercommunalité reçu il y a quelques jours, a été distribué, aux frais de la communauté des Coteaux Bellevue, par la poste. La municipalité avait refusé de le donner aux administrés en janvier comme l’ont fait les autres communes.

Pourquoi ? Peut être l’éditorial ne convenait-il pas à Mme le Maire ?

 

OdC

(Ce n’est pas une signature anonyme Mme le Maire, mais l’abréviation de l’Observatoire de Castelmaurou).

 

  • Extrait de la délibération de la CCCB du 09/11/2009:

deliberation_1_CCCB_du_9_11_09.jpgdeliberation_2_CCCB_du_9_11_09.jpg

  • Extrait de la délibération de la CCCB du 11/12/2012:

extrait delib cccb creche1extrait delib cccb creche2

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 10:45

L'avis ci-dessous est mis en ligne à la demande des signataires :

 

 

antenne relais

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2012 2 25 /12 /décembre /2012 17:46

alleesouslaneigeAvec les membres du bureau de notre association l’ « Observatoire de Castelmaurou » deconoel.png
 

je vous adresse, ainsi qu’à vos proches, mes vœux les meilleurs de bonheur et de santé pour 2012.
 
Que cette année vous apporte toutes les satisfactions possibles dans vos projets.

 

Qu’elle nous donne aussi le plaisir de nous rencontrer, toujours plus nombreux, pour continuer les  actions engagées.


Bien cordialement

 

Claude Giusti, Président

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 13:16

small In%20Business%20038%20Cs-copie-1

La Commission Départementale de Coopération Intercommunale « CDCI », composée de 51 délégués (dont 80 % de représentants des communes et des communautés de communes) participe à l’élaboration du schéma départemental de coopération intercommunale.

A à ce titre, elle exerce un pouvoir général de proposition de recomposition de la carte intercommunale visant à renforcer l’intercommunalité et à contribuer à sa rationalisation.

Le 8 octobre dernier, les représentants de la CDCI viennent de faire preuve d’un  bon sens remarquable en votant à la quasi unanimité des membres présents, leur opposition à la demande de la municipalité de Castelmaurou de soustraire le village de la Communauté de Communes des Coteaux Bellevue pour l’intégrer à la communauté de Communes des Coteaux du Girou. 

Jusqu’au dernier moment, Magali Mirtain-Schardt, maire de Castelmaurou, a tenté de manipuler les membres de cette commission en leur envoyant à chacun, une lettre recommandée (sauf preuve contraire, au frais de la commune bien évidemment).

Ce courrier, dont j’ai eu connaissance par des élus qui voulaient avoir mon point de vue, est un tissu de mensonges ou d’omissions volontaires. 

Le mensonge le plus grave, parce qu’il bafoue la démocratie, c’est que la Maire affirme que la population interrogée souhaitait quitter l’actuelle intercommunalité et rejoindre celle que la municipalité proposée.

Quand avons-nous été consultés sur ce sujet ? Jamais bien entendu et la seule délibération prise par le conseil municipal annonçait de façon subtile et discrète le projet. Aucune information explicite sur l’option décidée.

Rien non plus sur les conséquences et le coût d’une telle décision puisque, la commune de Castelmaurou décidant unilatéralement de quitter la CCCB, se devait de rembourser les engagements pris par cette dernière et estimé à 1.000.000 €.

Rien encore sur les motivations profondes et réelles qui guidaient cette volonté de la Maire de Castelmaurou de sortir de la CCCB. Et pour cause, elle n’avait pas de raisons autres que  personnelles.

Seule l’association l’ « Observatoire de Castelmaurou » dans son journal « entre les lignes » communique depuis 4 ans sur ce projet insensé du Maire et de son équipe complice.

Il suffit de relire dans le blog de l’ « Observatoire de Castelmaurou » les différentes interventions que nous avons pu faire et qui ont eu un écho très favorable si l’on en juge par la pétition mise en ligne, sans démarchage de porte à porte, et qui a recueilli la signature de près de 300 familles.

Toujours dans ce courrier aux membres de la commission, un « oubli » de la Maire qui ne dit rien sur son refus systématique de tous les projets présentés par l’intercommunalité sur le territoire de Castelmaurou et, parmi eux, celui de la crèche intercommunale, entièrement bouclé en 2008, et rejeté par la municipalité au profit de la construction d’une crèche privée.

Il est indigne et irresponsable pour un élu, sur un sujet aussi important, de  ne pas avoir communiqué et même travesti la vérité à des fins que nous avons déjà évoquées et qui, en tous cas, ne servent pas l’intérêt général.

Mais l’important c’est la victoire de la logique : Castelmaurou reste dans la Communauté de Communes des Coteaux Bellevue et lés élus de demain pourront retrouver le chemin de la coopération intercommunale et concrétiser ainsi les projets rejetés jusque là par l’actuelle municipalité.

Merci au conseil communautaire et à sa Présidente qui se sont battus pour le maintien de Castelmaurou au sein de  la CCCB et à vous tous pour votre soutien sans faille.

 

Pour l’O d C

CG

Partager cet article
Repost0
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 08:55

Après l'article du "Petit Journal" du vendredi 8 juin dernier, relatant l'assemblée générale de l'association l'Observatoire de Castelmaurou, 

AG l'observatoire de castelmaurou

des tentatives d'intimidation...relatées ci-dessous, toujours par le "Petit Journal" du 15 juin.

message clouté

L'OdC

Partager cet article
Repost0
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 19:25

 

MH900344834Le Comité du Bassin de l’Emploi « CBE » vient de fêter ses 20 ans d’existence. L’objectif majeur de cet organisme est d’aider, gratuitement, à la création d’entreprises ou d’associations et de les accompagner dans leur développement et dans les toutes problématiques liées.

Au cours de cette cérémonie, des résultats concrets se sont traduits par la remise du « Prix Initiative Solidaire » doté de nombreux chèques offerts aux créateurs d’activités sur le Nord Est Toulousain, choisis par un jury à partir de critères tels que l’originalité, la viabilité des dossiers présentés.

Le CBE bénéficie d’un agrément du Ministère du Travail et son territoire est validé par la Préfecture.

Cette structure constituée de quatre collèges (employeurs, associations, élus et salariés) promeut et favorise le dialogue social, il aide au développement économique du territoire.

La majorité des communes du Nord-Est toulousain a adhéré au CBE moyennant une cotisation annuelle des plus modestes, l’équivalent actuellement de 0,50 cts d’euro par habitant.

Plusieurs centaines de dossiers ont été présentés et suivis au CBE depuis sa création et 232 habitants de Castelmaurou en ont bénéficié jusqu’en 2008 puisqu’ensuite, la municipalité n’a pas souhaité renouveler son adhésion.

A cet anniversaire, plus de 120 personnes, parmi lesquelles de nombreux élus, étaient présentes à Saint-Loup Cammas. Il se trouve que j’y étais invité à deux titres, d’abord comme maire honoraire de Castelmaurou ayant en son temps adhéré au CBE, et  comme vice président du Crédit Mutuel de Saint Jean, un des partenaires qui aident financièrement cet organisme.

Je voulais juste témoigner de ce qui  peut se faire de mieux localement quand les institutions, Conseil Régional, Conseil Général, Mairies, Intercommunalités, Etat, partenaires professionnels, sponsors, œuvrent ensemble pour créer de l’activité sur le territoire.

Le désengagement de la mairie de Castelmaurou à ce CBE m’a par contre profondément navré. En effet, dans une période où la recherche d’emploi est la préoccupation majeure des jeunes, où le chômage touche tous les âges et toutes les activités, l’efficacité du CBE qui aide efficacement toutes celles et tous ceux qui veulent sortir d’une précarité souvent imposée, pourrait être un plus pour les administrés de la commune.

Ils apprécieront à leur juste valeur cette décision de la municipalité qui, sur un plan financier ne représente annuellement que trois mois d’indemnité de l’adjointe responsable de l’emploi. On peut légitimement se demander le rôle, l’efficacité et la justification même de cette fonction que, par ailleurs, des professionnels assurent avec succès, pour un coût infime, dans le cadre du Comité de Bassin de l’Emploi.

 

Claude Giusti

Partager cet article
Repost0